J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Quelles utilisations du FEAD ?

Retour sur les expériences de cinq pays européens

Quelles utilisations du FEAD ?

A l’occasion d’une réunion de travail, les représentants de cinq pays d’Europe (France, Suède, Slovaquie, Hongrie et Bulgarie) ont pu comparer leurs modalités de recours au Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD).

L’échange, qui concernait plus spécifiquement les approches centrées sur la personne, a permis de mettre en exergue plusieurs expériences permettant de répondre à des problématiques multiples (alimentation, santé, insertion…).

  • En Bulgarie, les services de distribution de denrées alimentaires s’accompagnent de conseils et d’informations à destination des bénéficiaires, en partenariat avec la Croix Rouge Bulgare.
  • La France a présenté un exemple d’accompagnement rendant les bénéficiaires davantage acteurs de leur propre vie et à les aider à trouver des solutions en s’appuyant sur différentes formes de solidarité.
  • La Hongrie a présenté des mesures d’accompagnement face à des problématiques de santé mentale et d’addiction (alcool, drogue). Le projet offre une combinaison d’accueil de jour et de nuit avec des travailleurs sociaux dédiés dans les structures (9 000 heures de soutien par semaine dans 23 centres pendant 3 ans).
  • Le projet Slovaque quant à lui tente de renforcer les liens entre les bénéficiaires et les travailleurs sociaux. Ces derniers constatent déjà des progrès et des réussites lorsqu’ils fournissent l’aide alimentaire et des livrets d’information.
  • En Suède, le projet « Digniti Omnia » offre une approche holistique des besoins des personnes en proposant - en complément de l’aide alimentaire - l’acquisition de compétences variées, telles que les savoir-faire numériques de base. Youtube est par exemple utilisé comme un outil pédagogique, à l’occasion d’un module permettant d’apprendre à ouvrir un compte de messagerie.
Retour en haut de page