J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Lutte contre le surendettement

L’UNCCAS et la Banque de France renouvellent leur partenariat

Lutte contre le surendettement

Le 6 juillet, Joëlle Martinaux, Présidente de l’UNCCAS, et François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France, renouvellent leur partenariat en faveur de la lutte contre l’exclusion bancaire et le surendettement.

Le 17 juillet 2013, la Banque de France et l’UNCCAS nouaient pour la première fois un partenariat national autour de la lutte contre le surendettement. Ce partenariat avait pour objectif de contribuer à rapprocher le réseau des CCAS du réseau de la Banque de France, à travers des actions d’information et de formation, des actions de communication et des actions de soutien aux CCAS souhaitant s’engager plus fortement dans l’accompagnement de personnes surendettées.

Quatre ans plus tard, la Banque de France et l’UNCCAS ont choisi de renouveler ce partenariat fructueux et apprécié de leurs réseaux, qui a aussi permis à l’UNCCAS de participer à l’Observatoire de l’Inclusion Bancaire et aux réflexions autour de la stratégie nationale d’éducation financière.

  • La Banque de France s’engage à accompagner les CCAS via des actions d’information ou de formation sur le surendettement, à les sensibiliser dans leur rôle de transmission à la Banque de France des demandes de droit au compte des particuliers et à soutenir les CCAS engagés dans l’expérimentation des points conseils budget.
  • L’UNCCAS encourage pour sa part les CCAS et CIAS de son réseau à s’impliquer encore davantage dans les démarches d’information ou d’accompagnement budgétaire des personnes concernées par les procédures de surendettement (aide à la constitution de dossier de surendettement, suivi des plans de remboursements, etc.)

Cet accord, d’une durée de 3 ans, s’inscrit dans un contexte qui a beaucoup évolué depuis 2010 : renforcement du droit au compte, simplification de la procédure de surendettement, plafonnement des commissions d’intervention bancaires, etc.

Mais face aux 3 millions de personnes toujours en situation de fragilité financière, l’information, la prévention et l’accompagnement restent des enjeux majeurs.

Pour aller plus loin :

Photos : Banque de France

Retour en haut de page