J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Inégalités territoriales : comment s’organiser ?

Congrès 2017 de l’UNCCAS : Forum 3, 18 octobre

Inégalités territoriales : comment s'organiser ?

Un point commun : le manque de moyens. Dans ces conditions, comment optimiser – financièrement, politiquement, etc. - les complémentarités entre acteurs, au profit des personnes et non pas uniquement des organisations soumises à la contrainte budgétaire ? Face aux inégalités territoriales en matière de santé, d’accès aux droits, quel impact a l’action des CCAS/CIAS ? Dans ce contexte, quelle place pour l’expérimentation ?

Le point sur le Forum 3 du Congrès 2017 de l’UNCCAS, organisé le mercredi 18 octobre, à 9h00, à Reims.

Contexte : de fortes inégalités d’accès aux services

Des inégalités territoriales de différentes natures

  • Des problématiques diverses selon la zone de résidence : isolement géographique dans les zones rurales, enclavement de certaines périphéries de ville, agglomération des demandes dans les centres urbains, non prise en compte des spécificités des territoires d’Outre-Mer laissés parfois à la porte des discussions nationales…
  • Des zones particulièrement touchées, devenues de véritables déserts des services publics : déserts médicaux, zones blanches sans internet, manque de commerces ou de services postaux…

Des inégalités territoriales qui s’accroissent

  • Un recul des services publics de proximité avec la fermeture des antennes et des permanences de nombreuses institutions de service public sous couvert de rationalisation des finances publiques.
  • Une politique du tout numérique avec la dématérialisation de nombreuses procédures d’accès aux droits sans tenir compte des besoins en termes d’accès et d’accompagnement à l’usage du numérique.
  • La suppression de l’obligation pour toute commune de moins de 1500 habitants d’avoir un CCAS (loi NOTRe).
  • Des services publics sous contraintes budgétaires fortes et qui doivent resserrer leurs actions.

Mais toujours un véritable enjeu dans l’accès au service public des personnes

  • Accès aux droits, aux soins, aux services essentiels de la vie quotidienne... Autant de besoins que tout citoyen partage quel que soit son lieu de résidence, qui plus est dans un contexte de précarisation de la société.

Comment s’organiser pour pallier ces inégalités ? Comment répondre aux besoins des habitants en favorisant une complémentarité entre acteurs ? Quelle est la place du CCAS ?

Des réponses portées nationalement, mais surtout développées par les territoires... notamment les CCAS

Le CCAS, dernière structure ouverte sur de nombreux territoires, pallie l’absence de services de proximité et joue le rôle de filet de sécurité via ses missions fondamentales : accueil, accompagnement, aides facultatives. Quels outils a-t-il à sa disposition pour répondre aux inégalités territoriales croissantes ?

Des leviers impulsés nationalement

  • La planification des services à l’échelle nationale : des travaux ont par exemple été conduits sur l’organisation du premier accueil social.
  • Une meilleure coordination entre les partenaires : le développement de Maisons de Services Au Public (MSAP) est encouragé.

Des leviers locaux

  • L’analyse des besoins sociaux, pour déployer des actions au plus près des besoins du territoire, de façon pertinente et efficiente.
  • La mutualisation des services et l’intercommunalité.
  • Le développement de partenariats pour coordonner les aides mises en place.

Intervenants

  • Bernard Saint-Germain : Chargé de mission développement social, Territoires Conseils
  • Marie Garon : Présidente de l’Union départementale des CCAS de Martinique
  • Karine Thevenard : Directrice du CCAS de Bourg-en-Bresse
Retour en haut de page