J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Un lieu de répit pour les femmes victimes de violence

Un lieu de répit pour les femmes victimes de violence

Le centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) de Saint-Laurent du Maroni héberge de nombreuses femmes victimes de violences ayant été contraintes de quitter leur domicile, parfois avec leurs enfants.

Ces violences sont parfois le fait du conjoint, parfois de membres de la famille, et sont de nature diverse. « Il n’y a pas de spécificité sociale ou ethnique, il n’y a pas que des femmes battues, il y a des femmes qui sont amoindries suite à des années de violence psychologique » témoigne Natacha Zaepfel, directrice du CCAS, qui gère le lieu au titre de l’action sociale communale.

Cette position de coordinateur permet d’assurer la mise à l’abri de ces femmes en lien avec la réponse à leurs autres besoins : insertion professionnelle, accompagnement psychologique pour se reconstruire…

Voir la vidéo de Guyane la 1ère

Retour en haut de page