J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Un groupe de parole pour personnes handicapées

Un groupe de parole pour personnes handicapées

Contexte

Précurseur de la commission légale sur le handicap et l’accessibilité, le groupe de travail « le handicap autrement » existe sur la commune de Pompey depuis 2003 et intègre la participation des usagers en recueillant l’avis de personnes handicapées notamment en ce qui concerne l’aménagement de la commune pour une meilleure accessibilité. Au fil des réunions, un besoin est apparu de créer un espace d’échanges où les personnes handicapées pourraient parler de leurs situations et aborder des thèmes plus diversifiés. Un groupe de paroles a donc été créé en 2004.

Description / Fonctionnement de l'action

Les principaux objectifs de ces séances sont de permettre aux personnes lourdement handicapées de retrouver une vie sociale en créant du lien avec d’autres personnes de la ville, de leur donner l’opportunité d’échanger sur leur vécu et leurs difficultés, de faire connaître les problèmes liés au handicap auprès de la population mais également des élus et des instances locales, de favoriser l’accès au droit, d’essayer d’améliorer leurs conditions de vie en participant aux réflexions locales sur les aménagements et projets.Organisé une fois par mois à la Mairie, à raison de 2 heures par séance, le groupe est un lieu d’écoute permettant de faire ressortir des difficultés concrètes rencontrées par les personnes handicapées dans leur vie quotidienne. Généralement une partie de la séance est réservée aux échanges et la seconde partie aborde différents thèmes liés au handicap, à l’accès au droit et à la mobilité.

Voici à titre d’exemple, certaines actions développées en 2008 :
- Echanges avec les associations oeuvrant pour les personnes handicapées (l’Association de Médiation et d’Information sur le Handicap, la Fédération Nationale des Accidentés du Travail et des Handicapés, l’Association des Paralysés de France...), échanges principalement axés sur les actions des associations en faveur de l’accessibilité aux transports.
- Information sur la prestation de compensation handicap organisée avec la maison départementale du handicap.
- Echanges sur les difficultés liées aux déplacements des personnes handicapées avec le point accueil information service du Conseil Général.
- Relaxation et sophrologie au foyer de personnes âgées de Pompey, avec une sophrologue et échange sur les sensations ressenties durant la séance d’une heure.

Bilan

Environ 5 à 8 personnes assistent aux réunions du groupe depuis 2004, ce qui montre l’intérêt des échanges et la satisfaction des membres. Le noyau du groupe est issu de Pompey mais progressivement des personnes d’autres communes ont eu connaissance de cet espace d’échanges et assistent aujourd’hui aux séances. Une des principales difficultés est le nombre de décès important dus aux maladies évolutives. Ainsi 3 personnes sont décédées depuis la création du groupe. Les membres doivent donc faire face à la perte de personnes proches et l’évolution éventuelle future de leur maladie.Le principal frein au fonctionnement du groupe est de parvenir à faire venir sur le lieu de rendez-vous l’ensemble des participants dont la moitié vient des communes alentours. Un mini-bus adapté est utilisé mais l’auxiliaire de vie chargée des transport ne peut intervenir en cas de lourd handicap, par manque de formation. Par ailleurs le coût de cette prestation est d’environ 250 euros. Pour la Ville qui finance seule cette opération, la question du transport des participants reste problématique. Cela a d’ailleurs justifié la baisse du nombre de séances en 2008 et incité l’adjointe aux Affaires sociales de la communes à effectuer des demandes de subvention.

Photo : Wikimedia Commons

Moyens

Personnel du CCAS : 1 travailleur social, l’adjointe aux affaires sociales de la communes et une bénévole, chargés de la mise en place et du suivi du projet et d’assiter aux rencontres du groupe de parolePersonnel externe : 1 psychologue libéral chargé d’animer les séances

Les partenaires

Partenaires opérationnels

- Le Conseil de Pays du Val de Lorraine, pour l’accompagnement dans la rédaction et la mise en place du projet et la réalisation de la demande de subvention au Conseil Général,
- Le Responsable transport à la Communauté de Communes du Bassin de Pompey pour l’apport de conseils techniques,
La Responsable du Point Accueil Informations Services du Val de Lorraine pour l’apport de conseils techniques et la présence aux rencontres du groupe de parole,
- Les acteurs du secteur médical, médico-social et les structures sociales pour relayer l’information auprès du public concerné par l’action,
- Le Groupement Insertion des Handicapées Physiques (GIHP) pour le transport des personnes handicapées lors des séances,
- Les intervenants lors des séances : un psychologue libéral et une sophrologue

Ils financent l'action

Le Conseil Général à qui une subvention a été demandée pour la première fois, en septembre 2008.
La Communauté de Communes avec qui une réflexion est menée pour une participation financière sur le transport pour les séances du groupe

Les observations du CCAS/CIAS

Cette expérience réunit depuis plusieurs années des personnes quelquefois lourdement handicapées et très isolées dans un espace de libre échange, d’ouverture vers l’extérieur et de mise en place de projets divers. Ces rencontres sont très importantes pour les participants car elles constituent quelquefois leur seule sortie.Cette expérience concourt à l’insertion sociale des personnes handicapées. L’action s’articule autour d’axes divers pour mieux faire connaître le handicap auprès de la population, et faciliter la mise en place de la législation sur le handicap. Les participants sont considérés comme des personnes ressources pour parler des problèmes liés au handicap et donner leur avis sur la mise en place des lois. L’action est connue et reconnue à un niveau communal et intercommunal.

Retour en haut de page