J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Un chenil social au Point Accueil Santé et Solidarités

Un chenil social au Point Accueil Santé et Solidarités

Contexte

Le PASS accueille depuis 1995, des personnes majeures non accompagnées d’enfants ayant des problèmes en terme d’hébergement et de logement (absence, difficultés à habiter, parcours résidentiel compliqué…).
Ouvert du lundi au vendredi et de 8h à 11h30, l’équipe du PASS propose aux usagers les services suivants : - accueil et écoute
- accès aux services d’hygiène (3 douches, 2 WC, laverie, produits d’hygiène)
- collations avec boissons chaudes
- photocopies et téléphone sur le département en accès libre
- conseils et informations diverses
- conseils et orientations dans le domaine médico-social
- permanences : santé, sociale, d’écoute psychologique, associatives...
- soins vétérinaires primaires
La majorité des personnes accueillies sont en grande précarité et certaines sont accompagnées de chiens. Pour ces gens isolés et souvent en situation de rupture sociale et familiale cet animal est à la fois, un fidèle compagnon de galère et un gardien dont la présence rassure et réchauffe. Pourtant, la présence de ce chien, rarement accepté dans les lieux d’accueil et de suivi social, se révèle être un facteur d’exclusion supplémentaire. D’autre part, les maîtres font parfois preuve de trop de souplesse en ce qui concerne la tenue de leur animal en ville. La municipalité qui gère avec le CCAS le PASS, a donc souhaité développer sur les heures d’ouverture de la structure, un accueil pour ces chiens et une médiation.

Description / Fonctionnement de l'action

L’objectif du chenil est de permettre aux personnes accompagnées de chiens de pouvoir bénéficier des services du PASS tout en sachant leur compagnon à l’abris et en sécurité. Cet espace peu ponctuellement être utlisé par les usagers le temps d’effectuer des démarches administratives en ville.
Dans un premier temps, le chenil était un espace exigu comprenant uniquement quelques boxes. L’espace n’étant pas aménagé pour recevoir des chiens, rapidement le PASS a été confronté à des problèmes avec le voisinage du fait de nuisances sonores et olfactives.
En 1996, des travaux ont été réalisés et un chenil normalisé, composé de cinq boxes dans une cour ombragée et fermée a vu le jour.
Cet espace permet d’accueillir davantage de chiens tout en restant isolé du bruit.Parallèlement des partenariats ont été effectués avec des associations locales pour mener des actions de soins vétérinaires et de médiations auprès des propriétaires de chiens.
Depuis 2002, l’association « Veto d’Anjou » propose au chenil, 4 séances de vaccinations et d’identification par an.
Pour faire suite à une épidémie de parasites chez certains chiens, l’infirmière du PASS propose régulièrement aux propriétaires d’animaux de bénéficier de produits vétérinaires : vermifuges, soins et shampoings antiparasite.
En 2005, un travail approfondi de médiation a été lancé avec le service d’éducation canine de la régie de quartier. Tous les quinze jours, des permanences sont organisées pour sensibiliser les maîtres à leurs devoirs en ce qui concerne la tenue de leur animal en ville, les nuisances sonores, la propreté...

Bilan

Pour les usagers du PASS, le chien est souvent un vecteur social important entre eux et le reste de la population. Le PASS l’a bien compris. La mise en place d’un chenil au sein du PASS permet d’inclure ces personnes qui sinon ne se présenteraient pas au PASS ne sachant pas où placer leur animal le temps de la visite. Pour le PASS, la mise en place d’un chenil est également un moyen de se rapprocher des usagers, de mieux connaître leur quotidien, leurs difficultés et tenter d’y remédier.
Les services proposés au chenil font la satisfaction des usagers. La médiation porte ses fruits et les services de la Ville constatent une amélioration des comportements des chiens et de l’attitude de leurs propriétaires.

Moyens

1 chenil de 5 boxes + 1cour fermée
1 agent d’accueil familiarisé avec les animaux de compagnie
1 infirmière en relation avec l’association « Véto d’Anjou » et responsable de l’approvisionnement et de la distribution des produits vétérinairesBudget : les frais liés au chenil sont inclus dans le budget de fonctionnement du PASS

Les partenaires

Partenaires opérationnels

La régie de quartier de la ville d’Angers : service éducation canine, association « Abri de la providence », Samu Social, association Aide Accueil, association « Véto d’Anjou », direction Sécurité Prévention, direction Environnement et Cadre de Vie.

Ils financent l'action

Direction de la santé publique de la ville d’Angers, DDASS de Maine & Loire, Conseil général de Maine & Loire.

Les observations du CCAS/CIAS

Ce dispositif repose sur un étroit partenariat entre les services de la Ville, le PASS, la régie de quartier et des associations locales. Cette prestation permet un répit aux usagers accompagnés de chiens, pour effectuer leur démarches et s’occuper d’eux. L’utilisation du chenil est très variable d’un jour à l’autre. Généralement 10 chiens sont accueillis en moyenne par semaine néanmoins il est arrivé qu’il y en ait jusqu’à 37 par semaine. L’utilisation régulière du chenil montre que cet espace est identifié des usagers et que son utilité est reconnue. A terme, le PASS aimerait pouvoir ouvrir le chenil sur des horaires plus importants. Par exemple, en proposant sur les heures de fermeture du PASS une utilisation du chenil par d’autres organismes comme le SAMU social.

Photo : Wikimedia Commons

Retour en haut de page