J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

La Pause des Aidants

La Pause des Aidants

Le CCAS de Guéret mène de nombreuses années une politique sociale en faveur des seniors, favorisant notamment le maintien à domicile des aînés et l’accompagnement de leurs proches aidants. La Pause des Aidants s’inscrit dans ce cadre. Ce projet, né d’un travail de co-construction entre les professionnels du CCAS et les aidants lors de groupes de paroles, propose aux aidants creusois et à leurs proches vieillissants et/ou en situation de handicap un espace d’accueil et d’écoute avec un programme d’animations.

Principaux objectifs

  • Lutter contre l’isolement, l’épuisement
  • Favoriser le bien-être et permettre de maintenir une vie sociale et relationnelle en proposant de prendre du temps pour soi et du répit

Public(s) Ciblé(s) par l'action

  • Les personnes âgées de plus de 60 ans pour les activités séniors
  • Tous les proches aidants des personnes en situation de handicap ou âgées

Contexte

Le CCAS de Guéret a la volonté de mettre en œuvre une diversification des modalités d’accompagnement du public et a souhaité faire évoluer ses pratiques professionnelles afin de répondre au mieux aux nouvelles attentes et besoins. Comme fréquemment, le projet s’inscrit dans un travail de complémentarité sur le territoire creusois en lien avec les nombreux acteurs qui travaillent autour de l’accompagnement des personnes âgées et de leurs proches. Il s’agit donc d’un projet partenarial reposant sur une mutualisation de compétences dans une logique territoriale globale.

Afin de mener à bien ce projet et de cibler le plus précisément possible les attentes et besoins des aidants creusois, le CCAS a opté pour la méthodologie suivante :

  • Elaboration d’un diagnostic partagé avec l’ensemble des travailleurs sociaux et médico-sociaux du territoire avec les outils suivants : étude de territoire MSA/CCAS/IREPS sur l’isolement social, statistiques sur la population vieillissante du territoire, études menées au niveau national sur les aidants, mise en exergue des besoins des aidants lors des groupes de paroles réalisés au CCAS depuis 2005, questionnaire du CCAS envoyé aux aidants creusois afin de mieux cerner leurs attentes et besoins…
  • Composition d’un groupe d’aidants bénévoles souhaitant s’investir dans la création du nouveau service : participation à la définition des grands axes du projet sur les valeurs, le fonctionnement et l’organisation ainsi que la communication
  • Rédaction du projet
  • Rencontres avec les partenaires opérationnels afin de définir les contours du partenariat et élaborer des fiches actions relatives à l’animation d’ateliers spécifiques
  • Rencontres avec les partenaires financiers et répondre aux appels à projets afin de soutenir les actions

Description / Fonctionnement de l'action

La Pause des Aidants propose une palette de services souples et diversifiés en faveur des séniors et plus particulièrement des proches aidants et de leurs aidés âgés et/ou handicapés, menés en collaboration avec des aidants bénévoles très investis.

Accueillir, informer, écouter et orienter

La coordinatrice reçoit avec et sans rendez-vous les aidants. Sa posture d’écoute active est très importante car elle permet d’établir une relation de confiance avec les personnes afin de les accompagner et les orienter vers les aides nécessaires.

Animations/activités proposées à tous les publics (séniors, aidants et aidés)

Des ateliers collectifs hebdomadaires sont proposés à des groupes de 10 à 12 personnes maximum. Ils sont animés par :

  • des intervenants extérieurs
  • une équipe de co-animation associant intervenants extérieurs et personnels du CCAS
  • des pairs aidants (bénévoles aidants ou anciens aidants).

Leur thématique très variée, peut par exemple concerner la gymnastique adaptée, la sécurité au volant, les techniques de relaxation, l’informatique et le numérique, les loisirs créatifs et l’art thérapie, la nutrition, les activités intergénérationnelles, la sophrologie, le chant choral, le travail sur la mémoire, la prévention santé...

Accueil séquentiel des aidés

Les personnes âgées ou vivant avec un handicap peuvent être accueillies à la Pause des Aidants pour une durée d’une heure à une demi-journée, laissant le temps à l’aidant de bénéficier des ateliers proposés, de se rendre à des rendez-vous extérieurs ou de bénéficier tout simplement d’un temps de répit.

Il ne s’agit ni d’un accueil médicalisé ni d’un accueil de jour. La personne aidée accueillie peut y bénéficier d’un déjeuner au restaurant social du CCAS et participer ou non aux activités du jour.

Conférences et journée spécifiques

Chaque année, la Journée Nationale des aidants du 6 octobre ou la Journée Départementale des aidants, sont l’occasion de conférences exceptionnelles sur les problématiques propres aux aidants et sur la santé des personnes âgées. Ils permettent des rencontres entre les aidants bénévoles et les étudiants de l’école d’infirmiers et d’aide-soignants...

Autres activités proposées aux aidants

  • Groupes d’expressions d’échanges et d’informations : 1 séance/mois pendant une année, en alternant une séance d’expression et une séance où intervient un professionnel à la demande des aidants du groupe (médecin gériatre, service de médiation familiale, psychologue, juriste, service APA, service domotique….)
  • Parcours de santé et de formation pour les aidants : en partenariat avec le GRETA, AFPA, Domotique...
  • Permanence mensuelle réalisée par des aidants bénévoles
  • Ateliers spécifiques sur des sujets comme le sommeil, le stress...

Bilan

Tous les ateliers proposés dans le projet initial ont été mis en place.

Le nombre de participants varie entre 6 et 15 personnes par groupe, avec une fréquentation assidue. La CCAS a compté 120 personnes inscrites.

Les seuls ateliers qui n’ont pas été mis en place pour des raisons d’inscription trop faible sont les formations pour les aidants organisées avec les partenaires Greta et Domotique. Les thématiques ont malgré tout été évoquées et travaillées lors des groupes de paroles mais de manière moins précise.

La demande des aidants rencontrés par le CCAS est davantage axée sur le bien-être et l’échange entre pairs. Cette observation semble plutôt positive car elle montre une prise de conscience de la part des aidants :

  • de l’importance de leur bien-être et de leur santé physique et mentale,
  • de l’importance à s’autoriser à prendre du temps pour eux et par conséquent prendre soins d’eux pour aider mieux leurs proches.

Cette prise de conscience se réalise grâce à un travail de confiance à deux niveaux :

  • entre les agents de la Pause des Aidants et les aidants
  • entre les bénévoles et les aidants

Les perspectives/suites

  • Février 2020 : ouverture de l’accueil des aidés,
  • Développer d’autres ateliers sur le bien-être et la prévention, la promotion à la santé..

Moyens

Moyens humains

  • Une coordinatrice (1 ETP)
  • Un travailleur social (0,5 ETP)
  • Intervenants extérieurs spécialisés, sollicités en fonction des ateliers

Moyens materiels

Les locaux du CCAS ont été réhabilités et adaptés à l’activité. Ils comprennent un bureau, une salle d’activité, une salle disposant d’un espace détente et kitchenette.

Matériel complémentaire :

  • Ordinateur
  • Imprimante
  • Vélo connecté
  • TV
  • Mobiliers adaptés

Achats de fournitures pour les ateliers selon les thématiques.

Coût total du projet

Budget de fonctionnement  : 138 300 € (Salaires, prestations, fourniture, matériels, charges quotidiennes de fonctionnement...)

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Partenaires co-animateurs d’actions collectives : Siel Bleu, Association P’art si P’art la, ASEPT, sophrologue, bénévoles, Epicerie Sociale et Solidaire, Association France Alzheimer, Association La Marguerite, Association France Parkinson, ADAPEI 23, APAJH 23, Réseau Bulle…

Partenaires qui orientent les personnes vers le service : les associations d’aide à domicile, les services sociaux du Conseil Départemental (APA…), les services sociaux des caisses de retraites, les caisses de retraite complémentaires, les services sociaux des centres hospitaliers, Associations de Personnes en situation de Handicap, les SSIAD, l’HAD, Domo Creuse Assistance...

Ils financent l'action

  • 2018  : CFPPA (5800 €), Sécurité Sociale des Indépendants (2000 €), (MSA 3000 €), IRCEM (10000 €), Fondation Bruneau (10000 €), KLESIA (7200 €)
  • 2019 :CFPPA (13930 €), ARS (10000 €)
  • 2020  : CFPPA (en attente), AG2R (40000 €), co-financement par l’Union européenne avec le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER) via le programme LEADER du pays de Guéret, soit 80% du montant total des travaux de réhabilitation des locaux.

Les outils de communication sur l'action

  • Mobilisation des médias : Articles de journaux locaux, Emissions de radio locale
  • Articles dans le journal de la Mairie
  • Rencontres des institutions, des associations et acteurs sociaux locaux
  • Distribution de flyers auprès des acteurs locaux
  • Mailings réguliers auprès des partenaires

Les outils pour évaluer l'action

Évaluation qualitative

  • Questionnaire de satisfaction pour chaque atelier (à la fin).
  • Bilan oral intermédiaire et final pour chaque action.
  • Bilan écrit par les partenaires prestataires.

Évaluation quantitative

  • Tableaux de bords informatisés pour chaque action : nom, prénom, adresse, date de naissance, fréquentation des personnes inscrites aux ateliers.
  • Réunion avec les bénévoles : réunion trimestrielle avec les bénévoles afin de réaliser une synthèse des actions menées et discuter des perspectives futures. Echanges sur leurs expériences d’animation des groupes, constats et observations diverse.

Les observations du CCAS/CIAS

Les partenaires financiers sont indispensables pour permettre soit la gratuité du service soit une participation symbolique pour participer aux ateliers en faveur des aidants ou des seniors, l’objectif étant de toucher le plus grand nombre de personne sans discrimination aucune.

Ces actions nécessitent un travail de coordination et de communication important compte tenu du rythme des ateliers.

La principale difficulté est de repérer les aidants sur le territoire. C’est pourquoi il est important de s’appuyer sur les acteurs sociaux locaux tels que les associations d’Aide à Domicile, les SSIAD et autres. Ce type de service tel que la Pause des Aidants doit être co-consrtuit dès le départ avec les partenaires afin d’acquérir des valeurs communes et une implication forte de chacun.

L’accueil des aidants et de leurs aidés mis en place par le CCAS de Guéret répond clairement à un besoin en Creuse. Le devenir des aidants est en effet une question de société importante, auquel ce service apporte un exemple de réponse possible.

Photo : Wikimedia Commons / Musée de Guéret

Retour en haut de page