J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Equipe Mobile Santé Précarité (EMSP)

Equipe Mobile Santé Précarité (EMSP)

Contexte

A la demande de la DDASS 41, un intervenant du CIAS de Blois a été missionné pour :
o aller à la rencontre des sans-abri,
o créer ou recréer un lien avec eux,
o les orienter, les accompagner, leur permettre d’accéder à leurs droits,
o évaluer et appréhender les problématiques des SDF sur la ville.

Au cours des années, une équipe médico-sociale a été mise en place en rajoutant à l’intervenant une infirmière et un animateur de prévention des addictions. Elle réalise chaque jour des tournées dans les rues pour aller à la rencontre des personnes sans-abri.

Description / Fonctionnement de l'action

L’intervenant du CIAS effectue chaque jour, seul ou en binôme, des tournées en soirée dans les différents lieux de la ville pour maintenir le lien avec les sans-abri, les accompagner et les orienter.
Les personnes rencontrées peuvent être déjà connues des services sociaux ou d’une association.

Dans un premier temps, il s’agit de nouer des liens de confiance avec ces personnes marginalisées, avant de leur proposer de se rendre dans un lieu d’hébergement (abri de nuit, CHRS) ou de rencontrer les services sociaux voire médicaux si besoin est.
A l’heure actuelle, l’intervenant les connaît quasiment tous et a pu nouer une relation de confiance.

L’objectif est d’aider ces personnes à sortir de la rue et à vivre dans un logement autonome. Le dispositif de sous-location du CIAS du blaisois (une trentaine de logements loués à des publics en difficulté) permet aux travailleurs sociaux de proposer une étape intermédiaire avant l’autonomie totale. Certains bénéficiaires ont réussi à franchir l’étape de la réinsertion et à renouer des liens « dans la société » (reprise de contact avec leur famille, réinsertion professionnelle,...).

Bilan

Ces tournées permettent aux personnes sans abri, isolées, d’avoir un minimum de lien avec un service d’aide et d’amorcer pour certains un parcours de réinsertion.
En 2007, 112 personnes différentes ont été suivies régulièrement. Le nombre de personnes réellement à la rue, sans logement régulier dans la communauté d’agglomération de Blois est en diminution (sans tenir compte des gens « de passage » avec lesquels l’équipe n’a pas pu créer un lien).

Les difficultés rencontrées sont liées à l’isolement de l’intervenant dû aux horaires décalés et à la zone d’intervention hors institution. De plus, l’impossibilité de le remplacer pendant ses absences provoque des ruptures dans les prises de contact pouvant être préjudiciables. Le temps de présence de l’infirmière de l’équipe a diminué (pour des raisons budgétaires). Pour le moment, le CIAS n’a pas les moyens de compenser cette baisse et la DDASS ne le souhaite pas.

Le public lui-même constitue une autre difficulté : de nombreuses personnes sont alcoolisées ou en situation d’addiction.

L’équipe mobile santé précarité ainsi que différents acteurs (services sociaux, associations,...) participent à la mise en oeuvre de tout un dispositif de veille sociale et d’accueil des personnes marginalisées et/ou en situation d’addiction dans le département.
Par ailleurs, depuis 2005, l’équipe mobile santé précarité est à l’initiative d’une coordination santé-précarité pluridisciplinaire dont la finalité est d’apprendre à travailler ensemble sur des problématiques communes et d’améliorer ainsi la prise en charge globale des personnes sur un même territoire. Cette coordination regroupe 15 partenaires différents qui se réunissent régulièrement. Une des premières actions concrètes de la coordination est la mise en place d’un répertoire commun et le projet d’une formation sur le thème de l’errance.

Moyens

Moyens humains :
Un intervenant (travailleur social) à plein temps, salarié du CIAS.
Une infirmière d’une association d’accès aux soins sur un quart-temps.
Une éducatrice spécialisée d’une association de prévention et de soins en toxicomanie sur un quart temps.

Moyens financiers :
36 800 euros en 2005,
34 000 euros en 2006,
36 600 euros en 2007,
34 900 euros prévus pour 2008 (budget prévisionnel)

Les partenaires

Partenaires opérationnels

DDASS 41.
Association Osons nous soigner (ONS).
Association Vers un réseau de soins (VRS).
CHRS
Service d’Accueil et d’Orientation (SAO)

Ils financent l'action

LA DDASS 41 finance 50 % du salaire de l’intervenant. Le CIAS prend en charge le reste des frais.

Les observations du CCAS/CIAS

L’équipe mobile est un « outil » du dispositif d’hébergement d’urgence mis en place dans le département du Loir-et-Cher (elle fait partie notamment du dispositif départemental d’urgence hivernal).
La démarche active de se rendre auprès des personnes sans domicile, par définition très isolées, permet aux services sociaux et aux associations de connaître ces personnes et de leur proposer un « minimum vital ». Si ces personnes le veulent, cela leur permet d’entamer une démarche de réinsertion dans la société.

Retour en haut de page