J'ai compris, mais plus tard...
Offres d’emploi

CCAS de Maripa-Soula (Guyane) : Intervenant social en commissariat et gendarmerie (H/F)

CDD, 1 an renouvelable
Grille indiciaire des collectivités territoriales, selon profil.
Réponse avant le 15 novembre 2020, au plus tard

Proposer une prise de conscience des violences familiales, conjugales, infantiles, qu’elles soient physiques, psychologiques, sexuelles, financières, etc. en assurant l’accompagnement des familles, accentuant le partenariat et développant une veille territoriale. In fine l’enjeu est bien la diminution des faits de violences. A noter que le terme de violence prend également en compte les violences auto-administrées afin de pouvoir également intervenir dans le cadre des suicides qui touchent particulièrement la commune.

L’équipe du CCAS de Maripa-Soula est aujourd’hui composée de trois personnes : la directrice et deux agents administratifs chargés du premier accueil des usagers et de l’accompagnement aux démarches administratives dont les aides légales. Le poste concerné par le présent document est entièrement nouveau pour le territoire et à créer ensemble.

Le travail en réseau est primordial dans la politique sociale et d’accès aux droits menée par le CCAS, tant auprès des partenaires locaux que des structures du littoral ainsi que des partenaires institutionnels (DJSCS, Sous-Préfecture, etc.). De même, le territoire d’action étant vaste, le CCAS se déplace durant une semaine tous les deux mois dans les principaux villages rattachés à la commune de Maripa-Soula pour déployer ses services au plus près des habitants.

Missions

Objectifs généraux

Repérage des familles/individus confrontés à des situations de fragilité sociale notamment dans le cadre de violences

 

  • Assurer le premier accueil des victimes de violences : mise à l’abri, première écoute, orientation vers les partenaires (associations, CMP, gendarmerie, etc.)
  • Mettre en place des interventions sociales de proximité selon la situation de crise et d’urgence
  • Développer une veille territoriale des risques de violences au sein de la population en ciblant des zones et en mettant en place des interventions particulières et adaptées (collèges, villages amérindiens, place des fêtes, etc.).
  • Mettre en place et coordonner des actions de prévention et de lutte contre les violences, (violences sexuelles auprès du public collégien, violences conjugales auprès des mamans suivies à la PMI, etc.)

Assurer l’interface entre le judiciaire/pénal et le social/familial lors de situations de violences

 

  • Evaluer la nature des besoins sociaux révélés dans le cadre d’une activité policière
  • Clarifier la chaine d’intervention lors de violences : qui appeler, quand, où se mettre à l’abri, etc..
  • Faciliter le dialogue interinstitutionnel entre les services de sécurité publique et la sphère socio-médico-éducative
  • Faire connaitre les droits et devoirs des parents notamment dans des situations de violences et/ou de conflits

Accompagnement de ces familles / individus dans l’amélioration de leur situation

 

  • Accompagner les individus et leurs familles dans la reconstruction sociale, professionnelle et familiale
  • Donner à la fonction parentale sa mission de résoudre la situation par le dialogue
  • Informer et orienter la population vers les partenaires identifiés

Actions

  • Premier diagnostic de préparation à l’intervention sociale
  • Temps de présence en police municipale et gendarmerie
  • Déplacements réguliers en pays amérindien
  • Réalisation d’actions collectives amenant à l’individuel auprès de certains publics identifiés (collèges, villages, place des fêtes, etc.)
  • Développement du partenariat et du travail en réseau : forces de l’ordre, CMP et CDPS, chef coutumier, travailleurs sociaux de la CAF et de la CTG, associations dont L’Arbre Fromager, le CDAD, etc.)

Profil

Savoirs

  • Connaitre les dispositifs sociaux de droits communs
  • Connaissance du droit public et des collectivités territoriales
  • Connaissance des partenaires de la sécurité et de la prévention de la délinquance ainsi que des partenaires sociaux
  • Aisance dans les champs juridiques, de la victimologie, de la criminologie

Savoir-faire

  • Organiser des actions collectives et individuelles
  • Médiation
  • Capacité d’écoute, d’évaluation et d’analyse
  • Technique d’entretien
  • Gestion des situations de crises et/ou d’urgence
  • La connaissance du territoire et / ou de la langue aluku serait un plus.

Savoir-être

  • Rendre compte
  • Esprit d’équipe
  • Travail en partenariat
  • Disponibilité
  • Adaptabilité
  • Autonomie
  • Rigueur

Contact

CV et lettre de motivation adressée à M. le Président du CCAS, complexe Wi Massanga, chemin Poti Soula, 97 370 Maripa-Soula, à envoyer par mail à l’adresse dir.ccas@ville-maripa-soula.fr avant le 30/09/2020 pour un recrutement effectif au plus tard le 15 novembre 2020.

Pour toute information complémentaire : dir.ccas@ville-maripa-soula.fr ; 0694 98 07 50

Retour en haut de page