J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Prévention et lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes

L’UNCCAS co-présidera l’un des groupes de travail

Prévention et lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes

Dans le cadre de la concertation annoncée en octobre pour définir une stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, Agnès Buzyn et Olivier Noblecourt ont confié à Joëlle Martinaux, présidente de l’UNCCAS, la co-présidence d’un groupe de travail visant à piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires.

Elaborer une stratégie concertée avec les acteurs

Annoncée en octobre dernier par le Président de la République, Emmanuel Macron, une vaste concertation sur la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes a été lancée par le gouvernement. Le but est - dans une logique d’investissement social - de « rompre le déterminisme de la pauvreté dans une logique de prévention et d’investissement social », en agissant en priorité envers les enfants et les jeunes, mais dans une approche visant à réduire globalement la pauvreté et à lutter contre toutes les formes de précarité.

Ainsi, il s’agira de prévenir la pauvreté et de mieux repérer et accompagner les personnes au situation de pauvreté, en recourant à des dispositifs spécifiques pour les personnes touchées par la grande pauvreté. Le renouvellement de la gouvernance à la fois nationale et territoriale de la lutte contre la pauvreté sera l’un des principaux leviers pour atteindre ces objectifs.

Pour ce faire, le délégué interministériel Olivier Noblecourt, nommé en novembre par Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, s’est entouré de 6 groupes de travail et d’un comité d’experts, chargés d’organiser une concertation avec les acteurs, de coordonner les travaux de préparation de la stratégie et des projets de texte afférents, et d’assurer le suivi de leur mise en oeuvre.

Quelle action dans les territoires : le groupe de travail co-présidé par l’UNCCAS

Joëlle Martinaux, Présidente de l’UNCCAS, coprésidera l’un des 6 groupes de travail au côté de Matthieu Klein, président du CD de Meurthe-et-Moselle.

Intitulé « Piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires », ses objectifs seront les suivants :

  • territorialiser les politiques de lutte contre la pauvreté, en renforçant en particulier la capacité d’initiative des conseils départementaux, des instances communales et intercommunales et du tissu associatif local,
  • mettre en œuvre une nouvelle gouvernance de ces politiques sur les territoires, en clarifiant le rôle de chacun dans l’approche nécessairement partenariale qui s’imposera
  • repenser le rôle spécifique de l’Etat social local,
  • garantir des modalités adaptées de pilotage et de gouvernance de la stratégie au niveau national.

Méthode et calendrier

Comme pour les autres groupes de travail impliqués dans la démarche, Joëlle Martinaux et Matthieu Klein réuniront, de décembre à mars, différents acteurs pour aboutir à des propositions d’actions concrètes ou d’évolutions à conduire. En parallèle, une dizaine de déplacements dans les territoires seront organisés, réunissant les acteurs et les publics concernés.

Durant toute cette démarche, la délégation interministérielle sera appuyée par un groupe d’experts scientifiques et un groupe d’appui composé de personnalités qualifiées issues du secteur associatif. Les travaux seront également restitués au Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE). Un espace d’expression sera ouvert aux citoyens dès janvier 2018.

Un rapport de synthèse sera remis à Olivier Noblecourt par chaque groupe à la mi-mars 2018, en vue d’une publication de la stratégie en avril 2018.

Les 6 groupes de travail

  • « Éradiquer la pauvreté des enfants » présidé par Nathalie Casso Viscarinini, présidente de l’association Ensemble pour l’éducation de la petite enfance et Frédéric Leturque, maire d’Arras
  • « Prévenir la vulnérabilité des jeunes et favoriser leur insertion », présidé par Antoine Dulin, Vice-Président du CESE et Fiona Lazaar, députée
  • « Développer l’accompagnement global et les leviers de la prévention de la pauvreté », présidé par Olivier Veran, député et Veronique Fayet, présidente du Secours Catholique
  • « Accès aux droits et aux services, lutte contre le non recours », présidé par Matthieu Angotti, directeur du CCAS de Grenoble et Aurore Bergé, députée
  • « Un accompagnement renforcé dans la lutte contre l’exclusion », présidé par Christine Laconde, directrice du SAMU social de Paris et Alain Regnier, préfet
  • « Piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires », présidé par Joelle Martinaux, présidente de l’UNCCAS et Matthieu Klein, président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle

Pour aller plus loin :

Retour en haut de page