J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Minima sociaux : l’analyse de la DREES

Minima sociaux : l'analyse de la DREES

Dans une vaste étude sur des données de 2016, enrichie de nombreuses fiches thématiques, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) révèle, pour la première fois depuis 2008, une baisse du nombre d’allocataires : - 1,8 %, hors allocation pour demandeur d’asile (ADA).

Cette évolution s’explique principalement par la diminution du nombre d’allocataires du RSA (-4,3% en 2016). Faut-il y voir une conséquence d’un non-recours aux droits toujours aussi important, phénomène contre lequel de nombreux CCAS/CIAS se battent sur leur territoire en tant que premier accueil social de proximité ?

4,15 millions de personnes étaient allocataires de l’une des dix prestations considérées comme un minima social, représentant un montant total de 26,2 milliards d’euros (soit 1,2 % du PIB).

L’étude s’attache par ailleurs à mesurer le rôle des prestations sociales, couplées à la fiscalité directe, dans la réduction de la pauvreté de la population. La DREES estime que ces outils de redistribution ont permis de diminuer de 8,1 points le taux de pauvreté de la population, avec un effet particulièrement marqué pour les familles monoparentales, les jeunes adultes et les personnes handicapées.

Retour en haut de page