J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Innovation sociale : les collectivités invitées à s’engager financièrement

Innovation sociale : les collectivités invitées à s'engager (...)

Remis le 24 juin à Christophe Itier, Haut-commissaire à l’Économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, le rapport de Jérôme Schatzman Financer l’innovation sociale contient 21 propositions pour encourager et mieux financer l’innovation sociale en France. Certaines ciblent directement les collectivités territoriales.

Trois axes

Le rapport Schatzman répond à l’enjeu du financement de l’innovation sociale en France par 21 propositions qui s’articulent autour de 3 axes :

  • L’axe Connecter : rassemble des propositions pour se connaître, se parler, se comprendre, créer des cadres de rencontre entre les différents acteurs de l’innovation sociale dans le but d’encourager une compréhension réciproques, ainsi que le lancement d’initiatives communes.
  • L’axe Renforcer la capacité à agir regroupe des idées pour permettre à ces acteurs d’utiliser les ressources existantes (outils, financements) afin de donner encore plus d’impact à leurs actions.
  • L’axe Investir fait la proposition d’une amélioration du soutien à l’innovation et la recherche et développement sociale, notamment par la création d’un fonds capitalisé d’un milliard d’euros.

Les collectivités territoriales invitées à s’engager

Certaines propositions ciblent directement les collectivités territoriales. On trouve un appel à « sensibiliser les décideurs publics "recherche et innovation" et les réseaux bancaires à l’innovation sociale ». Ou encore à multiplier les services d’appui au montage de dossiers de financements européens, comme il en existe au sein de l’établissement public territorial Est ensemble et des régions Bretagne et Nouvelle-Aquitaine. Autre proposition : encourager « l’achat innovant pour l’innovation et la R&D sociale » au sein des collectivités, par la formation d’élus et d’agents. Et, au-delà, les auteurs appellent à une « coopération plus approfondie entre les agents territoriaux et les porteurs d’innovation sociale ». Cela pourrait passer par l’expérimentation d’incubateurs dédiés à ces collaborations, qui accueilleraient à la fois des entreprises sociales et des « intrapreneurs des collectivités locales qui souhaitent innover dans les services publics ». Les auteurs appellent par ailleurs à « promouvoir des démarches collectives et territoriales d’innovation sociale » pour répondre à des défis territoriaux, par le financement (7 millions d’euros sur trois ans) de 10 projets portés par des consortiums d’acteurs de terrain et de la recherche.

Présidé par Jérôme Schatzman, directeur exécutif de la chaire d’entrepreneuriat social et d’innovation sociale de l’Essec, le groupe de travail ayant préparé ce rapport compte des représentants de réseaux et financeurs de l’ESS (Avise, Fondation de France, France active, Bpifrance…), d’associations, d’incubateurs et d’entreprises. Quelques collectivités (département du Val-d’Oise, régions Hauts-de-France et Nouvelle-Aquitaine) ont été auditionnées, ainsi que des financeurs aux statuts divers - la Banque des Territoire, Inco, fondations d’entreprise… - et de nombreuses entreprises de l’ESS.

Retour en haut de page