J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Vers un accroissement du taux de pauvreté et des inégalités en 2018 ?

Vers un accroissement du taux de pauvreté et des inégalités en 2018 (...)

Si les principaux indicateurs d’inégalité des niveaux de vie et le taux de pauvreté 2018 définitifs ne seront connus qu’en septembre 2020, l’INSEE a livré il y a peu une estimation avancée via une microsimulation à partir « d’un échantillon représentatif de ménages de l’année N-1, des dernières données démographiques et économiques agrégées, ainsi que des barèmes de la législation sociale et fiscale ». Selon ces prévisions, les inégalités et le taux de pauvreté auraient augmenté en 2018.

D’une part, l’indice de Gini, un indicateur qui mesure le degré d’inégalité des niveaux de vie, aurait augmenté de 0,005, représentant la plus forte hausse depuis 2010. D’autre part, le taux de pauvreté monétaire, au seuil de 60% du niveau de vie médian, aurait subi un accroissement conséquent, passant de 14,1% de la population en 2017 à 14,7% en 2018, équivalent à 9,3 millions de personnes.

Plusieurs causes sont évoquées pour expliquer cette forte évolution, dont l’accroissement du niveau de vie médian et donc du seuil de pauvreté et la baisse des allocations logement dans le parc HLM.

Dans son communiqué de presse « Comprendre l’augmentation exceptionnelle du taux de pauvreté estimé en 2018 », l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES) décrypte ces estimations, qui ne sont pas sans conséquence pour l’activité des CCAS/CIAS. L’enquête Vivre de l’UNCCAS montre que 91% des CCAS/CIAS étaient déjà régulièrement sollicités pour des demandes d’aides financières en 2017.

Retour en haut de page