J'ai compris, mais plus tard...

Contexte

La veille d’urgence sociale a été créée afin de faire un bilan mensuel sur les maraudes durant l’hiver. Puis, elle s’est étendue sur toute l’année (septembre à juin).

 

En effet, la Veille d’urgence Sociale avait pour finalité initiale de coordonner les maraudes (« Samu Social ») durant la période hivernale. Elle comprenait le service de médiation sociale de la Ville de Marmande, la Police Municipale, les sapeurs pompiers (SDIS 47), la gendarmerie, le CHRS (gestionnaire de l’abri de nuit municipal), La Croix Rouge (maraude), le Centre Hospitalier général. Marmande, ville de passage, aux loyers très bas, n’a pas de problématique spécifique aux « SDFs » dormant dans la rue. Mais, certaines problématiques pouvaient être communes avec d’autres professionnels qui ont été invités (jeunes en errance, personnes avec des troubles psychiques, toxicomanes, seniors isolés…).

Description / Fonctionnement de l'action

La veille d’urgence sociale est une réunion de coordination qui regroupe tous les professionnels qui interviennent auprès de personnes fragilisées par leur isolement (seniors, squatteurs, jeunes en errance, personnes atteintes de troubles psychiques…).

La veille d’urgence sociale a lieu tous les mois. Ces réunions ont pour objectifs de faciliter et permettre à différentes institutions de pouvoir échanger sur des problématiques communes ou des situations individuelles rencontrées sur la commune, afin de mieux connaître les pratiques de chacun et valoriser les actions éparses pour mieux répondre aux problématiques des personnes en grande difficulté, isolées et/ou en errance sur Marmande.

Elles ne sont pas des réunions de synthèses individuelles où sont abordées des situations définies. Toutefois, les intervenants peuvent échanger sur des situations précises individuelles ou collectives ou aborder des problématiques communes plus générales (le refus d’être aidé).

Bilan

Les réunions mensuelles peuvent paraître répétitives quand certains membres sont absents ou se font remplacer.

L’ensemble des membres trouve une utilité à ces réunions, qui permettent de repérer le rôle, les actions et limites de chaque structure et de créer un lien entre tous les intervenants sur le territoire.

La complémentarité des services et l’échange d’information permet de régler certaines situations ensemble et plus rapidement en ayant une cohésion. Il faut cependant veiller à ce que chaque intervenant trouve sa place, puisse parler de ses problématiques et que l’instance puisse vivre et rester intéressante pour tous.

Moyens

Le CCAS gère l’organisation des rencontres (convocation, compte-rendu, animation,…). Cette action n’occasionne aucun surcoût.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Les partenaires mettent leur personnel à disposition 3 heures par mois :-* Service de médiation sociale de la Ville de Marmande

  • Police Municipale
  • Centre Médico-social (Conseil Général)
  • Sapeurs pompiers
  • Gendarmerie
  • Solincité (association de tutelles et de prévention par le logement)
  • Mission Locale
  • Hôpital de jour adulte
  • CHRS
  • Val de Garonne Agglomération
  • Croix Rouge
  • Centre Hospitalier général

Les observations du CCAS/CIAS

Lors des réunions, certaines situations complexes sont étudiées, et le regroupement des professionnels a permis d’échanger sur les problématiques, définir un comportement à adapter et venir en aide au public concerné. Des problématiques complexes ont ainsi pu être réglées de façon cohérente et adaptée, en coordonnant l’action de plusieurs partenaires.

Les réunions permettent aux différents professionnels de savoir les compétences et limites de chacun, afin de mieux intervenir ou orienter le public.

Photo : Wikimedia Commons / Henry Salomé

Retour en haut de page