J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Une première « Maison des Monoparents » à Floirac

Une première « Maison des Monoparents » à Floirac

Imaginées par le fonds de dotation Fraveillance-Famisolo, les Maisons des Monoparents ambitionnent de proposer aux familles monoparentales une nouvelle forme d’habitat partagé pérenne, permettant d’éviter le recours à l’hébergement d’urgence. Une maison pilote ouvrira à Floirac (33) pour la rentrée 2019-2020.

Mieux vivre ensemble

Adaptées aux contextes de logement diffus ou de grands ensembles, les Maisons des Monoparents peuvent se décliner en appartements partagés ou en séries de studios. Au cœur du modèle : l’articulation d’espaces privatifs et communs, permettant aux familles de rompre leur isolement.

Insistant sur la dimension participative du modèle, Fraveillance soulève en effet l’intérêt particulier du modèle de l’habitat partagé pour les familles monoparentales : outre l’avantage budgétaire offert par le partage des frais, la mutualisation des activités quotidiennes (devoirs, jeux, covoiturage pour les déplacements...) permet de mieux faire face aux nombreuses difficultés auxquelles ces ménages sont confrontés.

L’engagement du fonds de dotation prend trois formes principales :

  • un travail avec les acteurs de l’hébergement d’urgence (CCAS-CIAS et collectivités, associations, SIAO, CHRS) pour repérer les publics,
  • une analyse du parc avec les bailleurs privés et publics pour réduire la vacance des logements,
  • un accompagnement des familles au quotidien, au service du bien-vivre ensemble : médiation, cercles de parole, entraide de proximité...

L’intiative bénéficie du soutien de nombreux acteurs (Fondation Abbé Pierre, CAIO, Cités du Secours Catholique, Institut de la Parentalité, Compagnons Bâtisseurs, CAF, CSF...) et s’intègre dans le plan Logement d’abord du Gouvernement.

L’expérience de Floirac : un prélude à un plus large essaimage

Lancée en collaboration avec Aquitanis, office public de l’habitat de Bordeaux Métropole, la première Maison des Monoparents de Floirac est un pavillon de 144 m2 qui permettra de loger deux familles monoparentales à la rentrée 2019-2020.

Des discussions sont en cours pour créer de nouveaux logements dans d’autres territoires, par exemple à Bobigny (93), où des projets présentés dans la plaquette de présentation des Maisons des Monoparents ont été imaginés.

Si le modèle est pensé pour les familles monoparentales, ce même document présente l’intérêt d’ouvrir la cohabitation à d’autres publics : personnes âgées ou jeunes actifs, par exemple. L’intérêt est d’éviter tout effet de « ghetto » et d’enrichir les possibilités de services que les habitants seront amenés à se rendre au quotidien.

Retour en haut de page