J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Une nouvelle expérimentation d’un revenu minimum de base au Kenya

Une nouvelle expérimentation d'un revenu minimum de base au (...)

Depuis 2016, l’organisation non gouvernementale Give Directly s’est lancée dans une étude à grande échelle de l’efficacité du revenu universel garanti en procédant au versement mensuel de 2 250 shillings kenyans (équivalent de 20 euros, soit les dépenses moyennes mensuelles estimées par personne dans le Kenya rural) à 5 000 personnes de 43 villages différents. 8 000 personnes de 71 autres villages ont reçu l’équivalent de cette somme sous forme de somme forfaitaire correspondant à 12 ans de ce revenu (soit 324 000 shillings kenyans).

L’ONG entend observer jusqu’en 2028 les effets économiques et sociaux de ces prestations au sein des deux groupes, en les comparant à un troisième groupe de 100 villages où aucune de ces deux aides n’est proposée. S’il est trop tôt pour tirer tous les enseignements, Give Directly tend à constater que les deux formes du dispositif favorisent l’autonomie durable des bénéficiaires en leur permettant de réaliser des investissements et des « prises de risque ». Face à la crise économique et sociale liée à l’épidémie de Covid-19, les bénéficiaires des deux programmes ont été mieux protégés que les autres, et ont davantage pu répondre à leurs besoins de base : alimentation, eau potable, possibilité de se soigner et de se reposer

Retour en haut de page