J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Une nouvelle aide gratuite jusqu’à 5 000 € pour adapter la salle de bains et faciliter le maintien à domicile des seniors

Une nouvelle aide gratuite jusqu'à 5 000 € pour adapter la salle de bains (...)

En partenariat avec le Ministère du Logement, Action Logement propose une nouvelle aide, d’un montant maximum de 5000 euros, pour l’adaptation des salles de bain des personnes âgées et des salariés en perte d’autonomie. Elle permet en particulier la transformation des baignoires en douches adaptées avec sol antidérapant, mais pourra également s’appliquer au rehaussement des toilettes et à l’installation de lavabos adaptés.

Soutenir et accompagner les personnes âgées est une mission essentielle des CCAS et CIAS. Avec l’âge, les capacités physiques s’amenuisent et le besoin d’aménager son logement, en particulier sa salle de bains, devient vite l’une des priorités des seniors. Pour les aider à vivre chez eux plus longtemps et surtout plus sereinement, avec un mobilier adapté à leurs besoins qui minimise les risques de chutes et de blessures, Action Logement a créé en partenariat avec l’Etat une nouvelle subvention venant compléter la gamme des aides sociales existantes.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de cette aide gratuite ?

L’aide pour l’adaptation du logement au vieillissement proposée par Action Logement est soumise à conditions de ressources et s’adresse aux :

  • retraités d’entreprises du secteur privé âgés de 70 ans et plus
  • salariés ou retraités d’entreprises du secteur privé, âgés de 60 ans et plus, en situation de perte d’autonomie avec un niveau GIR de 1 à 4

qu’ils soient propriétaires, locataires ou hébergés par leurs enfants.

Le logement, situé dans le parc privé, doit être la résidence principale du bénéficiaire et, le cas échéant, de l’enfant hébergeant son parent.

Quels sont les travaux finançables ?

  • Le remplacement de la baignoire par une douche extra-plate avec sol antidérapant
  • Le rehaussement des toilettes avec une barre d’appui ergonomique
  • L’installation d’un lavabo pour personne à mobilité réduite.

Pour un gage de qualité et d’efficacité, les travaux doivent être réalisés par un professionnel présentant des garanties suffisantes et, en cas de perte d’autonomie, être dirigés par un opérateur d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO).

Pour des aménagements complémentaires ou à venir, il est possible, sous conditions et dans la limite du coût total des travaux, de cumuler cette subvention avec d’autres aides existantes telles que celles de l’Anah, de l’Assurance retraite et des Conseils départementaux.

Comment proposer cette aide gratuite ?

2 outils sont à disposition des CCAS et CIAS pour expliquer le détail de cette subvention allant jusqu’à 5 000 € : un flyer et une fiche d’information.

Pour effectuer la demande, c’est très simple et la démarche est 100 % en ligne :

  1. Rendez-vous sur la page dédiée de l’aide à l’adaptation du logement au vieillissement du site Action Logement
  2. Faites une simulation pour vérifier l’éligibilité du bénéficiaire
  3. Créez un compte au nom du bénéficiaire
  4. En cas de perte d’autonomie, prenez contact avec un opérateur d’assistance à maîtrise d’ouvrage référencé.
  5. Complétez sa demande de financement et déposez les pièces directement depuis son espace client.

Pour toute question, vous pouvez également contacter le 0970 830 831.

À propos d’Action Logement

Action Logement, acteur de référence du logement social et intermédiaire en France, a pour mission de faciliter l’accès au logement des salariés et d’aider aussi au maintien à domicile des seniors en améliorant leurs conditions d’habitat. En partenariat avec l’Etat, Action Logement a ainsi mobilisé une enveloppe de 1 milliard d’euros pour adapter plus de 200 000 logements aux besoins des personnes âgées.

Retour en haut de page