J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Un voyage pour l’aidant familial et la personne aidée

Un voyage pour l'aidant familial et la personne aidée

Contexte

L’équipe du service d’aide à domicile a constaté le déclin de la santé mentale des couples de personnes âgées et / ou handicapées dont l’un est aidant de l’autre, grâce aux fiches de liaison qu’elleréalise. En reconnaissant ces situations de crise, le CCAS a souhaité être innovant sur le Châtelleraudais et mettre en place un projet visant l’amélioration de la qualité de vie de ces personnes.

Il est constaté que dans un couple, lorsqu’une personne est dépendante de son conjoint, le conjoint aidant ne peut se résoudre à s’octroyer du temps sans ressentir une certaine culpabilité. C’est pourquoi l’objectif principal de cette action est de permettre à l’aidant de partir en vacances sans éprouver un sentiment d’abandon de la personne aidée et d’amener les aidants à confier ponctuellement les personnes dépendantes à l’accueil de jour.

Description / Fonctionnement de l'action

Le voyage proposé permet à l’aidant de partir avec la personne aidée tout en s’accordant des « moments » en compagnie d’autres aidants dans la même situation. Durant ces moments, les personnes dépendantes sont prises en charge par une équipe de professionnels.
Ce voyage n’est que le point de départ d’un travail plus approfondi avec les couples. En effet, l’objectif à plus ou moins long terme de ce dispositif est d’amener les aidants à confier ponctuellement les personnes dépendantes à l’accueil de jour. Par ailleurs, l’encadrement du groupe par des professionnels permet de transmettre un certain savoir-faire aux aidants. Il était nécessaire, pour le bon déroulement de l’action que le voyange soit à la fois attrayant et sécurisant, c’est pourquoi l’équipe d’encadrement était présente 24h/24h pour répondre aux besoins des bénéficiaires.

Le séjour s’est déroulé du 9 au 12 septembre 2008 à Boismé (Deux-Sèvres), dans le gîte « Place Forte ». La prestation comprennait :
- le transport du groupe de Châtellerault à Boismé,
- la restauration,
- les visites (de la ville de Parthenay, d’un élevage d’autruches, du musée de l’école de la Tour Nivelle),
- l’hébergement,
- l’accompagnement par une équipe de 5 professionnels.

Une participation financière de 195 euros par couple a été demandée afin de responsabiliser les bénéficiaires dans leur démarche. Cette participation reste symbolique mais nécessaire pour que les couples posent leur problème et se décident à bien vouloir aller plus loin.

Bilan

La conception du projet
Points positifs :
♦ Participation forte des services du CCAS autour d’un projet commun,
♦ Amélioration de la vie quotidienne des bénéficiaires,
♦ Action à pérenniser pour de nouveaux couples tout en ayant la possibilité de changer la destination du voyage voire la période,
♦ Travail dans un domaine à peine connu pour un CCAS : réalisation d’une plaquette attractive « publicitaire » de présentation du voyage.Points négatifs :
♦ L’évaluation du projet ne peut se faire qu’avec le temps : rappel du principal objectif « amener les aidants à confier ponctuellement les personnes dépendantes à l’accueil de jour ». Les retombées de l’action se feront à moyen terme.Difficultés rencontrées :
♦ La difficulté majeure a été de trouver des recettes supplémentaires pour améliorer la qualité du voyage.Le voyage
Au final, seuls 5 couples sont partis, le dernier s’étant désisté pour cause de problèmes de santé. Le voyage s’est bien déroulé et les bénéficiaires ont exprimé leur satisfaction à l’équipe d’encadrement. A l’issu de ce voyage, un questionnaire de satisfaction leur a été soumis, celui-ci est actuellement en cours d’analyse. Deux articles de presse sont parus dans la Nouvelle République Poitou-Charentes et dans le journal local. Une réunion organisée le 15 octobre 2008 permettra aux bénéficiaires, à l’équipe d’encadrement et à l’ensemble du personnel ayant participé à l’élaboration de ce projet de se retrouver afin de faire un bilan de l’excursion. A cette occasion un film tourné durant le voyage sera projeté et les participants pourront présenter leurs albums photos.

Moyens

Equipe d’encadrement : 2 auxilliaires de vie, 1 psychologue, 1 animatrice, 1 responsable d’équipe. Ce personnel est issu de l’équipe du service des aides à domicile du CCAS. Le recrutement de l’équipe était basé sur le volontariat.Budget : 7 734 euros (transport, hébergement, restauration, animation, salaires de l’équipe et coût d’élaboration du projet...)
Répartition des frais :
- Bénéficiaires : 195 x 6, soit 1 168 euros,
- l’association Vacances Ouvertes : 3 300 euros,
- CCAS : 3 066 euros et prêt d’un véhicule.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

L’association Vacances Ouvertes, il s’agit d’une association Loi 1901, agréée par le ministère de la Jeunesse et des Sports qui intervient sur l’accompagnement des acteurs du secteur social. Sa vocation : favoriser l’accès aux vacances des familles et des jeunes qui en sont exclus.

Ils financent l'action

Association Vacances Ouvertes : 3 300 euros

Les observations du CCAS/CIAS

Le projet est issu d’un constat du personnel de tous les services aides à domicile : auxiliaire de vie, aide-ménagère, psychologue, aide-soignante, assistante sociale, … L’action est donc leur projet.L’action est soutenue grâce à la recherche d’un nouveau partenaire.

Un Centre Communal d’Action Sociale se doit de s’ouvrir vers de nouvelles expériences, de nouvelles tâches relatives à la capacité de son service à mener à bien une action purement « qualité ». Si de plus son personnel s’implique entièrement dans l’action alors il a déjà atteint pour trois quarts son but.

Photo : Wikimedia Commons / Pierre Mairé

Retour en haut de page