J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience


Un long métrage fiction : ou comment sensibiliser le public à l’isolement des personnes âgées

Un long métrage fiction : ou comment sensibiliser le public à l'isolement (...)

Un jour tu vieilliras…, film fiction d’1h30, écrit et réalisé par Edouard Carrion est un film qui a été imaginé par le service des aînés il y a deux ans afin de mettre en lumière auprès d’un large public, la prévention de l’isolement des personnes âgées en milieu urbain.

Principaux objectifs

  • Recueillir la parole des personnes âgées et des professionnels travaillant auprès des personnes âgées
  • Sensibiliser le public sur la question de l’isolement des personnes âgées
  • Susciter la réflexion

Public(s) Ciblé(s) par l'action

Ce film s’adresse à tout public.

Contexte

Le projet est né d’une rencontre entre le réalisateur, Edouard Carrion, et Mme Poussier, chargée de l’animation au sein du service des aînés du CCAS qui depuis plusieurs années cherchait un moyen de communiquer au grand public sur l’isolement des personnes âgées.

Dès 2015, à l’occasion de l’analyse des besoins sociaux, la question de l’isolement des personnes âgées et de la manière de les toucher a été posée. Ce constat est aussi fait chaque année lors de la distribution des chocolats pour les plus de 75 ans, à travers les services à la personne gérés par le CCAS ou à l’occasion des visites à domicile. Souvent les personnes rencontrées ont des difficultés à accéder aux services et / ou ne connaissent pas l’offre.

Dès 2016, des actions ont été menées pour aller à la rencontre des personnes les plus isolées en lien avec les bailleurs sociaux .

Le film s’inscrit dans cette démarche et dans le rôle des CCAS de sensibiliser le public aux problèmes sociétaux, à travers des démarches et supports innovants.

Description / Fonctionnement de l'action

Lutter contre le problème de personnes âgées isolées c’est d’abord le connaître et le reconnaître, c’est connaître différents aspects, différentes situations qui conduisent à l’isolement.

Le réalisateur et le service des aînés ont œuvré ensemble pendant plusieurs mois pour rencontrer des acteurs sociaux, des personnes âgées en situation ou non d’isolement. Ces rencontres ont permis l’écriture d’une histoire, qui pourrait être celle de nos proches, celle de nos parents, et la nôtre si nous n’y prêtons pas attention.

Réalisation du film (2017/2018)

  • 5 mois d’enquête auprès des publics âgés et des professionnels en gérontologie ; d’analyse, d’écriture d’une trame d’histoire, de relectures.
  • 3 mois de recherche des comédiens et techniciens
  • 5 semaines de tournage
  • 4 mois de montage et de finalisation

Diffusion du film (2018/2019 ....)

  • Avant-première pour les partenaires du territoire le 14 novembre 2018
  • Deux séances grand public le 1er février 2019 avec un débat animé par le sociologue Richard Vercauteren
  • Information de tous les CCAS et autres partenaires afin de permettre une large diffusion du film

Bilan

En mai 2019 :

  • 2 156 personnes ont vu le film.
  • 32 séances sont programmées depuis décembre 2018, sachant que ce chiffre est en constante évolution.
  • Un bilan plus complet pourra être réalisé avec le réalisateur en fin d’année 2019

Moyens

Moyens humains

Equipe CCAS :

  • Directrice du CCAS et responsable du service des ainés pour le suivi global du projet et les arbitrages)
  • Chargée de l’animation, investie dans le rôle de chargée de production
  • Equipe administrative
  • Equipe du CLIC pour les relations avec les partenaires et les personnes âgées afin de recueillir les témoignages
  • Responsables des résidences autonomies pour le lien avec les résidents
  • Services de la ville d’Orléans pour la communication, les autorisations d’utilisation de l’espace public

Equipe dédiée à la réalisation du film :

  • 1 ETP du CCAS dédié au projet pendant les 5 semaines de tournage (+ suivi du dossier depuis la création jusqu’à la réalisation)
  • 1 ETP : scénariste-réalisateur en charge de l’enquête, des recueils de témoignages, de l’écriture du scénario, des recherches de décors, du casting des comédiens, du casting de l’équipe technique, du tournage, du montage, puis de la diffusion jusqu’en mai 2019.
  • 3 ETP pendant 5 semaines de tournage (équipe technique professionnelle), 1 chef-opératrice, 1 assistant caméraman, 1 ingénieur du son.
  • 4 ETP pendant 5 semaines de tournage (en stage, école de cinéma de Tour),1 assistant réalisateur, 1 assistant ingénieur du son, 1 perchman, 1 électro.
  • 1 ETP maquilleuse, costumière bénévole pendant 5 semaines de tournage
  • 2 ETP accessoiristes, régisseurs bénévoles pendant 5 semaines de tournage
  • 2 ETP décorateurs et photographe plateau pendant 5 semaines de tournage
  • Tournage / 40 Comédiens amateurs ou professionnels, bénévoles + 90 figurants amateurs bénévoles.

Moyens materiels

Location de matériel (caméras), mise à disposition de lieux pour le tournage et autres matériels (détail dans le communiqué de presse), accueil et logistique de l’équipe de tournage, location de salles pour la diffusion du film.

Coût total du projet

90 000 euros

Les partenaires

Partenaires opérationnels

  • Cinéma des Carmes
  • CHRO
  • Association Crédit Social des Fonctionnaires
  • Bailleur Pierre et lumières

Ils financent l'action

  • Conférence des financeurs du département du Loiret
  • Malakoff Médéric

Les outils de communication sur l'action

Les partenaires

  • une avant première le 14 novembre 2018
  • un courrier adressé à tous les CCAS de France

Le public

  • affiches
  • communiqué de presse
  • diffusion dans l’agenda des aînés, le journal municipal

Voir la bande annonce

Les outils pour évaluer l'action

Le nombre de séances et le nombre de personnes ayant vu le film

Les observations du CCAS/CIAS

Ce projet a nécessité un fort investissement des équipes du CCAS récompensé par le très bon accueil reçu par le public et les partenaires.

Il est à noter la nécessité de pouvoir s’adapter aux aléas de la réalisation d’un film, à la réactivité attendue et d’appréhender les aspects juridiques de la production d’un film.

La diffusion de ce film mérite de s’inscrire dans la durée ; c’est une ressource / support de sensibilisation à l’isolement des personnes âgées.

Les CCAS, acteurs de proximité, peuvent, à travers des outils / média innovants, être à l’initiative d’action de prévention / sensibilisation de problèmes sociétaux.

Photo : Wikimedia Commons / GIRAUD Patrick

Retour en haut de page