J'ai compris, mais plus tard...

Contexte

Dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale, organisée du 13 au 21 novembre, le CCAS d’Amiens a expérimenté une initiative originale mêlant insertion sociale, revalorisation de l’image de soi et développement durable.

Cette action a pu être développée grâce au rapprochement du CCAS et d’associations telles que Récré-action, connue pour mener des actions autour de la récupération de textile dans des établissements scolaires, ou encore Joane, spécialisée dans la revalorisation de l’image de soi à travers des conseils esthétiques et vestimentaires.

Description / Fonctionnement de l'action

L’idée de cette première expérimentation était de former un groupe de femmes composé en partie de bénéficiaires d’aides sociales du CCAS. Encadrées par une styliste, les quinze participantes ont donné une nouvelle vie à leurs anciens vêtements. Ajout, recoupe, rapiècement, customisation… cet atelier ne fixe aucune limite à l’imagination et à la créativité ! A travers cette démarche, le CCAS et les associations partenaires souhaitaient faire prendre conscience à ces femmes qu’elles ont des savoir-faire trop souvent inexploités. Si certaines des stagiaires se prenaient au jeu, c’était également l’occasion de faire émerger des vocations.

L’atelier s’est déroulé sur deux demi-journées par semaine du 4 octobre au 14 novembre 2010. Il s’est clôturé par un défilé de mode où chaque stagiaire a présenté ses créations et son implication tout au long du projet. Beaucoup de participantes étaient effrayées à l’idée de devoir faire face à un public de trois cents personnes. Mais la préparation et le travail sur elles-mêmes qu’elles ont effectués avec les partenaires associatifs leur ont permis de retrouver confiance et de donner le meilleur d’elles. En effet, outre l’accompagnement de la styliste, les stagiaires ont bénéficié d’une préparation psycho-esthétique lors de la préparation du défilé. Maquillage, coiffure, conseils vestimentaires... pour plusieurs participantes, tout celà était nouveau. 

Par ailleurs, la date du défilé n’a pas été choisie au hasard. Organisé à la fois pendant la semaine de la solidarité internationale et le festival international du film d’Amiens, c’était l’occasion idéale pour présenter le dispositif ainsi que deux films traitant de la revalorisation textile et du partage de costumes.

Les ateliers couture initiés en 2010 par le CCAS d’Amiens dans le cadre du développement durable et de la récupération textile reprennent de juin à novembre 2011. Pour cette nouvelle édition, les participantes et de nouvelles venues travailleront autour de plusieurs thèmes : le jean, les vestes, les manteaux, les accessoires, fêtes et soirée. Comme l’année dernière, elles seront accompagnées par Mylène Barreau, styliste de l’association Recré-action.
Les ateliers se dérouleront deux fois par semaine. Des temps forts seront organisés tout au long de la période de mise en place des ateliers :
- faire venir des professionnels de la couture et des créateurs,
- assister à un défilé de mode à Paris.

Afin de valoriser le travail réalisé par les apprenties coutières, une attestation de savoir-faire repéré par un professeur de couture sera remise à chacune d’entre elles. La clôture des ateliers se déroulera en novembre prochain dans le cadre d’une manifestation :
- défilé de mode,
- exposition et vente aux enchères des créations réalisées,
- remise de l’attestation de savoir-faire repéré,
- soirée festive.
La somme d’argent récoltée de la vente aux enchères sera remise aux participantes des ateliers pour organiser une sortie culturelle de leur choix.

Bilan

Pas une des participantes n’a raté une seule séance d’atelier. Pour beaucoup, ce dispositif a permis de rompre leur isolement, de créer du lien avec d’autres personnes vivant dans la même ville et rencontrant parfois des difficultés similaires aux leurs. Plus important encore, le regard qu’elles portaient sur elles-mêmes a changé. Le bilan de l’année 2010 avec les femmes fait ressortir le désir d’aller plus loin dans le cadre de l’insertion sociale et professionnelle. Les femmes ont évoqué notamment l’envie de créer une association qui offrirait des services à la personne : dans le cadre d’un entretien d’embauche par exemple, il s’agirait d’apporter des conseils en matière vestimentaire en fournissant le vêtement, en matière de coiffure et de maquillage.Un partenariat dans ce cadre avec l’association Les Trophées d’Amiens atelier d’insertion par le textile est en cours de discussion. La sollicitation du pôle emploi viendra également étayer ce projet d’insertion.

Moyens

Moyens humains :
- une animatrice styliste chargée de l’accompagnement du groupe tout au long de l’atelier,
- le responsable du festival international du film pour l’organisation du temps fort,
- la chargée de mission solidarité et une assistante du CCAS pour la coordination et le suivi du dispositif.

 
Budget : 8 000 euros

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Le relais social, les mairies de proximité, les conseillers sociaux, les associations (AFEA, Secours catholique, Récré-action, Joane, Femmes en mouvement, L’un et l’autre). 

Ils financent l'action

Aucun.

Les observations du CCAS/CIAS

Ce dispositif permet de :

  • lutter contre l’isolement,
  • redonner confiance aux participantes,
  • mobiliser un groupe autour d’une activité succeptible de faire émerger des vocations,
  • sensibiliser au développement durable et au recyclage.

Photo : Wikimedia Commons / MonsieurDisorder

Retour en haut de page