J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Un Appel à projet pour soutenir le départ en vacances des enfants et jeunes protégés

Un Appel à projet pour soutenir le départ en vacances des enfants et jeunes (...)

Placée sous le haut patronage du Secrétariat d’Etat en charge de l’enfance et des familles, l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) lance au travers de son fonds d’expérimentation, un appel à projets afin de favoriser le départ en vacances des jeunes protégés et enrichira ainsi leur accompagnement socio-éducatif. Valable jusqu’au 20 janvier 2022, cet appel à projets peut être l’occasion pour les CCAS/CIAS d’élargir leurs actions éducatives, sociales et partenariales au profit des jeunes de leurs territoires.

REPONDRE A UN BESOIN FONDAMENTAL DES MINEURS CONFIES A L’ASE ET A LA PJJ

« Les enfants confiés au quotidien à des tiers par décision de justice ou dans le cadre d’un placement administratif souffrent de ne pouvoir vivre comme les autres enfants » rappelle l’ANCV. Si le départ en vacances relève d’une évidence pour une large part de la population, ces jeunes en demeurent plus éloignés. Or, « face à la complexité des difficultés sociales rencontrées par ces enfants et ces jeunes qui risquent de compromettre gravement leur équilibre », la mobilisation étroite de l’ensemble des acteurs apparaît essentielle. Source de répit, ce temps de l’année leur permet d’exister loin des problématiques qui jalonnent leurs parcours et constitue pour eux un puissant levier d’épanouissement et de confiance en soi. Au-delà, en aidant à resserrer les liens entre l’enfant et sa famille d’origine ou d’accueil, les « séjours familiaux » participent aussi à la stabilisation de leur environnement proche.

MODALITES ET MONTANT DES AIDES

Du séjour à la ferme, au camping côtier, la diversité des hébergements, des animations et activités que peuvent imaginer les CCAS/CIAS en lien avec leurs partenaires permet de proposer aux enfants et à leurs familles (d’origine ou d’accueil) des propositions variées. Concrètement, le dispositif s’adresse à « toute structure à but non lucratif engagé dans la dynamique éducative des enfants protégés ». Outre les établissements et services de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ), le dispositif cible notamment les collectivités locales, les organismes à vocation sociale, médico-sociale et socio-éducative ou encore les fondations.

La phase de candidature est ouverte jusqu’au 20 janvier 2022. Après instruction des projets, l’ANCV pourra attribuer :

  • Une aide maximum de 200 € par enfant ou jeune protégé ;
  • 150 € par adulte ou enfant proche (membre de la famille ou de la famille d’accueil, ami, proche...) ;
  • Une aide maximum plafonnée à 100 € par accompagnateur/encadrant.

Les modalités de candidature et de sélection détaillées sont à retrouver dans le dossier relatif à cet appel à projet sur le site de l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV).

Pour aller plus loin :

Retour en haut de page