J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Soutenir les familles en situation d’invisibilité sociale pour endiguer la paupérisation

Soutenir les familles en situation d'invisibilité sociale pour endiguer (...)

A Ajaccio, plus de 50 % de la population est en situation d’invisibilité sociale. Percevant des revenus légèrement trop importants pour avoir droit aux minima sociaux, ces personnes ne sont habituellement pas détectées par les travailleurs sociaux mais sont malgré tout exposées à la pauvreté en cas d’« accident de la vie ». C’est pourquoi, dans une logique de prévention, le CIAS de la Communauté d’agglomération du pays ajaccien (Capa) a mené à titre expérimental une vaste action de repérage et un accompagnement ciblé sur ce public.

Des profils divers et un guichet unique

Le profil des « invisibles sociaux » se caractérisent par sa diversité : travailleurs pauvres, familles monoparentales, personnes âgées touchant de petites retraites font partie des ménages régulièrement fragilisés. Pour détecter les risques de rupture, le guichet unique mis en place par le CIAS s’avère donc un bon outil.

« J’ai demandé aux services d’être très vigilants. En cas d’impayés de plus d’un mois, nous envoyons un courrier aux parents pour leur demander de prendre attache auprès de nos services en cas de difficulté de règlement », explique à Corse Matin Caroline Corticchiato, élue en charge du développement social.

Une évaluation et des ajustements permanents

Le but est de préserver l’autonomie des ménages pour éviter qu’ils « basculent ». C’est pourquoi les aides versées sont en général exceptionnelles et assorties de dispositifs d’accompagnement social, et notamment budgétaire. Cela n’exclut cependant pas l’accès à des dispositifs pérennes pour certaines familles, en fonction de leur profil : garage solidaire, logement social ou aides facultatives ciblées, par exemple pour les activités périscolaires des enfants.

Vers une pérennisation ?

Un bilan de l’action doit mesurer son efficacité et sa soutenabilité financière. S’il s’avère positif, elle sera intégrée dans les services permanents du CIAS.

Photo : Wikimedia Commons / Koudkeu

Retour en haut de page