J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Seules 19% des personnes âgées sont aidées par des professionnels

Seules 19% des personnes âgées sont aidées par des professionnels

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publie de nouveaux résultats de son enquête Capacités, Aides et REssources des seniors (CARE) portant sur des données de 2014 à 2016.

Réalités plurielles de l’aide au quotidien

En 2015, 21 % des personnes âgées de 60 ans ou plus vivant à domicile déclarent être aidées régulièrement dans leur vie quotidienne. Le plus souvent, elles reçoivent une aide pour le ménage et les courses. Au total, 3 millions de personnes âgées sont aidées, soit quatre fois plus que le nombre de bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) à domicile (748 000 fin 2015).

L’aide la plus fréquente apportée concerne ce type d’actes de la vie quotidienne, mais les répondants indiquent parfois recevoir une aide financière, du soutien moral...

L’aide aux activités de la vie quotidienne augmente avec l’âge et le niveau de perte d’autonomie. Plus de 40 % des personnes âgées de 75 ans ou plus reçoivent une aide humaine pour les actes de la vie quotidienne tandis qu’entre 60 et 74 ans, moins d’une personne sur dix le déclare.

La professionnalisation de l’aide augmente avec la dépendance

Près de la moitié des seniors aidés le sont uniquement par leur entourage, tandis que 19% le sont uniquement par des professionnels. Un tiers d’entre eux reçoit une aide mixte, venant à d’aidants professionnels et de l’entourage. Plus le niveau de dépendance augmente, moins l’aide de l’entourage s’avère suffisant face à la multiplicité des difficultés rencontrées. Une aide professionnelle devient nécessaire pour réaliser des actes de plus en plus complexes : toilette, habillement... Près de 2 millions de séniors sont aidés pour le ménage ou les courses.

Les aides professionnelles sont souvent combinées avec celles de l’entourage. L’aide formelle est concentrée sur certaines activités comme les soins infirmiers, le ménage ou encore la toilette et l’habillement. Pour les séniors dépendants en GIR estimé 1 à 4, l’aide mixte est très développée et présente une plus grande spécialisation.

Plus d’un senior sur deux déclare l’être au moins par l’un de ses enfants. La moitié des seniors aidés déclarent, d’ailleurs, un seul aidant.

La moitié la plus dépendante des séniors répondants est aidée plus de 53 heures par semaine, contre moins de 4 heures pour la moitié la plus autonome.

Retour en haut de page