J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Service 115 et SIAO du Jura

Service 115 et SIAO du Jura

Le CCAS propose pour l’ensemble du département du Jura plusieurs services cruciaux : un hébergement d’urgence 115 (numéro gratuit accessible 24h/24h toute l’année), une mise à l’abri d’urgence pour les personnes isolées, les familles avec ou sans enfants (structures ou dispositif hôtelier), un hébergement d’insertion (commissions d’affectation téléphoniques hebdomadaires pour l’orientation des personnes isolées ou familles avec ou sans enfants).

Principaux objectifs

La mise à l’abri et la construction de parcours (lorsque c’est possible) pour l’accession à du logement autonome.

Public(s) Ciblé(s) par l'action

Personnes sans hébergement

Contexte

La circulaire du 8 avril 2010 instaure l’obligation d’installer un Service Intégré de l’Accueil et de l’Orientation (SIAO) dans chaque département. Dans le Jura, le service de l’Etat concerné (la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations) a sollicité en 2010 le CCAS de Lons-le-Saunier pour la mise en place de ce nouvel outil d’intervention auprès des personnes sans domicile fixe.

Le CCAS a probablement été choisi en raison du fait qu’il assurait depuis plusieurs années la gestion départementale des appels 115, ainsi que celle d’un centre d’hébergement et de réinsertion sociale.

Description / Fonctionnement de l'action

En juillet 2010, deux travailleurs sociaux du CCAS de Lons-Le-Saunier sont affectés à la mise en place du SIAO, associés dès l’automne à une exploration de terrain, à la rencontre de tous les opérateurs de logement d’insertion du département du Jura.

A la suite de l’exploration de terrain, il est apparu que trois bassins de vie principaux - Lons-Le-Saunier, Dole et Saint-Claude - pouvaient être identifiés dans le Jura, autour desquels l’action a été structurée. Dès l’institution effective du SIAO, en janvier 2011, les deux opérateurs se sont attelés à la rédaction d’un règlement intérieur basé sur la circulaire du 8 avril 2010. Il institue un comité de pilotage mensuel (COPIL) au sein du CCAS de chaque ville centre des trois bassins.

A ce jour, cette organisation est toujours d’actualité. Ces rencontres régulières permettent de construire une doctrine d’intervention commune en matière d’hébergement d’urgence et d’insertion. Elles concourent à une équité de traitement des usagers dans l’ensemble des secteurs du département et visent à améliorer le trajet de la rue au logement autonome.

En novembre 2014, une nouvelle procédure a été mise en place pour le traitement des demandes d’hébergement d’insertion. Depuis lors, toutes les demandes d’hébergement d’insertion sont traitées lors de commissions d’affectations hebdomadaires, sous forme de conférences téléphoniques réunissant tous les hébergeurs du département du Jura. Elles sont animées par le travailleur social du SIAO et permettent une orientation rapide et équitable des demandes. Les usagers peuvent se joindre à cette commission d’affectation en présence de leur référent prescripteur, par liaison téléphonique.

Face à la montée en charge importante de l’arrivée des familles avec enfants courant 2016, la DDCSPP39 a financé l’ouverture de 9 appartements urgence familles/enfants en novembre 2016, afin de désengorger le dispositif hôtelier. Le SIAO a embauché un travailleur social pour l’accompagnement de ces familles : inscriptions scolaires, PMI, ouverture de droits sociaux...

Bilan

Le périmètre du service n’a cessé d’évoluer depuis sa création :

  • 1 ETP secrétariat-comptabilité créé en 2011
  • 1 ETP travailleur social en mai 2015 chargé de l’hébergement d’insertion
  • 1 ETP travailleur social en septembre 2015 chargé de l’accompagnement des usagers sur l’hébergement d’urgence (hôtels et appartements urgence familles)

Quelques faits marquants :

  • 2013 : travail d’ampleur avec les hôtels du Jura qui acceptaient de travailler avec le 115.
    Accueil de personnes isolées et de familles migrantes, avec nécessité de se former à cet accueil spécifique (barrière de la langue et culture).
    Accompagnement global pour ces familles, avec élargissement indispensable du réseau de partenaires (scolarité, PMI, aides alimentaires, aides financières)
  • 2014 : signature d’une convention avec le Secours Catholique, qui met à disposition un local pour les familles hébergées dans le dispositif hôtelier et qui ne peuvent pas préparer leurs repas. Les familles peuvent cuisiner et prendre leurs soupers dans ce local.
  • 2015 : Signature d’une convention avec le CHS, qui s’engage à prévenir le SIAO lorsqu’un patient du CHS est sans logement et à préparer la sortie des patients.
  • 2016 : Ouverture de 9 appartements gérés par le CCAS/SIAO pour désengorger le dispositif hôtelier.
  • A venir : la signature d’une convention avec une association nationale dont l’objectif est la protection des personnes victimes de traite des êtres humains.
    En perspective également : l’amélioration de la gestion des places et des orientations sur les maisons relais et résidences accueil du département.

Moyens

Moyens humains

  • Un responsable,
  • Deux écoutants 115,
  • Un travailleur social chargé de l’insertion et de l’accompagnement des familles hébergées en appartements urgence familles enfants et hébergés à l’hôtel,
  • Un secrétaire comptable,
  • Intervention d’une psychologue dans le cadre de l’Analyse de la Pratique pour tous les agents.

Moyens materiels

  • Une ligne téléphonique spécifique pour le 115 (numéro déguisé),
  • Mutualisation des services avec les veilleurs du CHRS qui reprennent le numéro du 115 pour la nuit, et une partie du week-end,
  • Bureaux situés sur deux sites différents mis à disposition par la mairie de Lons-Le-Saunier,
  • Une voiture de service.

Coût total du projet

  • Coût / budget : fonctionnement : 180 000 € (subvention DDCSPP39)
  • Autres actions financées par la DDCSPP39 : hébergement d’urgence hôtelier, hébergement d’urgence en Appartements Familles/Enfants (le CCAS/SIAO a ouvert en 2016, 9 appartements urgence familles enfants pour désengorger le dispositif hôtelier).

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Participation aux COPIL mensuels des trois bassins :

  • CCAS de Lons-Le-Saunier, Dole et Saint –Claude
  • DDCSPP39,
  • Conseil départemental,
  • Bailleurs publics,
  • Soliha,
  • Service social hôpital général ,
  • Service social hôpital spécialisé,
  • Représentants des structures d’hébergement d’urgence et d’insertion,
  • PASS,
  • SPIP,
  • CIDFF,
  • CADA,
  • Associations caritatives.

Le SIAO participe aux commissions d’expulsions locatives sur les 3 bassins.

Le SIAO participe aux commissions d’admissions des maisons relais et résidence accueil

Contact avec l’OFII et l’OFPRA pour les personnes migrantes.

Ils financent l'action

DDCSPP39

Les outils pour évaluer l'action

  • Logiciels spécifiques dédiés à l’urgence et à l’insertionb
  • Bilan d’activité annuel,
  • Remontées hebdomadaires à la DDCSPP39 (nombres de demandes d’hébergement, taux d’occupation des structures, nombres de demandes d’insertion, occupation et mouvements dans les structures),
  • Données chiffrées bi-annuelles et pendant la période hivernale (nombre de demandes d’hébergement d’urgence et d’insertion sur une période donnée, typologie des publics accueillis).

Les observations du CCAS/CIAS

Seuls deux SIAO sont portés par des CCAS en France, dans le Jura et en Haute-Garonne. La plupart sont portés par des associations.

Dés le début de la mise en place du SIAO du Jura nous avons fait le choix d’un SIAO unique qui gère l’urgence et l’insertion, d’où la nécessité d’un renfort de personnel.

Les COPIL mensuels ont permis d’instaurer une bonne entente avec et entre les partenaires, indispensable aux échanges d’informations importantes concernant des personnes en danger de rue ou risquant de s’y trouver.

Photo : Wikimedia Commons / Christophe.Finot

Retour en haut de page