J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Séparations : les mères de famille davantage fragilisées que les pères

Séparations : les mères de famille davantage fragilisées que les (...)

La dernière édition de l’étude France, portrait social consacre une analyse détaillée à la situation des mères et des pères de famille à l’issue d’une séparation. Il apparaît que la situation financière des mères se dégrade deux fois plus que celle des pères avec une chute du niveau de vie de 24% et de 12%. Si la moitié des pères retrouve son niveau de vie antérieur au bout de trois ans, le niveau de vie médian des mères de famille séparées demeure à 7% inférieur à leur situation antérieure.

L’institut note également que 22% des familles monoparentales basculent sous le seuil de pauvreté dans l’année qui suit la séparation, une situation dont plus de la moitié parvient à sortir au bout d’un an, et 87% au bout de quatre ans.

Si la reprise d’un emploi ou l’augmentation du temps de travail sont des facteurs concourant à l’amélioration de la situation des parents séparés, l’Insee note que, pour les mères comme pour les pères, le facteur principal permettant de retrouver ou de dépasser le niveau de vie initial est la reprise d’une vie de couple.

Retour en haut de page