J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Savoir se positionner face aux exigences des familles des personnes âgées

Par Marie Maquaire, formatrice UNCCAS

Savoir se positionner face aux exigences des familles des personnes (...)

Les familles des résidents accueillis en maison de retraite (EHPAD, résidence-autonomie...) ont un rôle important à jouer. Il arrive cependant que les rapports entre les familles et l’équipe soignante se tendent ou se dégradent au point de devenir conflictuels. Afin d’éviter ces situations et de favoriser le développement de relations sereines entre les équipes soignantes et les familles, il est nécessaire de comprendre la réalité des familles, également sa propre réalité pour mieux les écouter et les rendre actrices de la prise en charge de leurs proches.

Des réactions ambiguës

Lorsqu’une personne âgée est admise en établissement, c’est généralement la première fois que l’entourage est confronté à la situation, et il en ignore tout. Il ne sait donc pas faire le tri dans ses propres réactions, ni les analyser.

Le fait de placer un sujet âgé en maison de retraite renvoie inévitablement à la peur d’y être soi-même placé un jour, si bien que personne n’a envie de s’attarder sur l’analyse de ce qui se passe. La tentation est alors de procéder à des simplifications indues, qui sont souvent autant d’accusations envers l’équipe soignante.

Un atelier pour faire face

Face à ce problème complexe, l’UNCCAS propose une formation sous forme d’atelier. A l’aide de mises en situation, elle permet d’expérimenter, de tester les cas de figure. Chacun apprend grâce aux autres et pas seulement grâce au formateur.

Ce format permet d’identifier et reconnaître les mécanismes d’installation des conflits entre les familles et les soignants, de comprendre l’évolution de la structure familiale et l’évolution de la place de la personne âgée dans la famille.

Le partage d’expérience rend la formation plus réelle et adaptable : les prises de conscience s’opèrent, on comprend, on accepte et l’on apprend à réagir autrement. Un fonctionnement interactif qui aide le professionnel à trouver sa place.

La méthode

  • « La MMM » qui s’adapte à tous besoins relationnels et plus particulièrement face à l’agression,
  • Une clé de compréhension : « le double triangle infernal », qui permet de comprendre le mécanisme de la violence tant chez soi que chez les autres et de prendre le temps d’entendre le retentissement de l’agression des familles dans notre propre histoire. Quand cette prise de conscience est faite, il est beaucoup plus facile de mettre à distance l’agression des familles et de la traiter d’une manière totalement professionnelle.

La plus grande difficulté du personnel soignant est d‘entendre ce triangle infernal qu’il faut désamorcer, et sortir de la place de « victime » à laquelle ils se trouve trop souvent assignés. Quand on sait répondre à l’agressivité avec une écoute bienveillante, on est soi-même fier de faire ce travail et l’on se sent à sa place de professionnel.

Marie Maquaire a dirigé 5 maisons de retraite de 60 salariés. Elle est titulaire d’un diplôme d’assistante sociale, formée au CNAM en psychologie d’entreprise et experte en organisation du travail, gestion des établissements sociaux, ingénierie de la formation, sciences de l’éducation.
Retour en haut de page