J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Sarthe : favoriser l’accès aux mutuelles

Sarthe : favoriser l'accès aux mutuelles

A l’occasion d’un voyage avec l’ANCV, le CCAS d’Arnage, commune limitrophe du Mans d’environ 5100 habitants, a récemment constaté un problème d’accès aux complémentaires santé sur son territoire. Nombreuses étaient les personnes susceptibles de bénéficier de l’Aide au paiement d’une Complémentaire Santé (ACS) mais ne connaissant pas son existence.

La CPAM impliquée pour présenter l’ACS

Plutôt que de faire appel au système des mutuelles communales, dont l’UNCCAS avait pu souligner les risques, le CCAS a décidé de se rapprocher de la CPAM du département pour mieux orienter ces personnes.

Une initiative novatrice qui a donné lieu à une journée d’information le 31 mai, au cours de laquelle la caisse d’assurance maladie a présenté les spécificités de la démarche. La CPAM a manifesté par ailleurs son souhait de s’engager par convention au côté de davantage de CCAS afin que ces derniers détectent les personnes susceptibles de bénéficier de l’ACS pour les accompagner ou les orienter vers la CPAM.

Comment choisir sa mutuelle ? L’apport d’UFC-Que Choisir

Afin de répondre au besoin des personnes ayant des ressources trop importantes pour bénéficier de l’ACS mais éprouvant des difficultés à choisir une mutuelle correspondant à leurs besoins, le CCAS avait également convié à l’événement l’association UFC-Que Choisir, qui propose des évaluations gratuites de situation sur rendez-vous et dispose d’un comparateur de mutuelles sur son site internet.

Un outil dont les intervenants ont pu souligner la complémentarité avec le comparateur d’offres disponible sur le site info-acs.fr, qui référence l’ensemble des organismes engagés dans le dispositif.

Le début d’une démarche prometteuse

Avec une vingtaine de participants, qui se sont montrés intéressés et désireux de faire circuler les informations, cette première journée s’est avéré un succès, pour Evelyne Cadieu, directrice. Elle donne en effet l’occasion de rester dans le « domaine de conseil et d’accompagnement » propre au CCAS tout en agissant concrètement contre le non-recours sur le territoire.

Photo : Wikimedia Commons / Labiloute

Retour en haut de page