J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Rompre l’isolement des personnes en situation de précarité et de souffrance sociale grâce à l’opéra

Rompre l'isolement des personnes en situation de précarité et de (...)

Contexte

Avec le lancement de l’association nationale Culture du Cœur en 2002, la culture est reconnu comme un véritable outil de croissance personnelle favorisant la prise d’autonomie et l’apprentissage de la citoyenneté. C’est dans ce même esprit que le CCAS de Montpellier a décidé en avril 2007, de mettre en place un atelier culture. Animé par une assistante de service social avec le soutien d’une équipe médico-sociale, cet atelier intitulé "Pause culture" est dédié à un public en situation précaire. L’atelier a lieu chaque vendredi après-midi au sein d’une maison pour tous et il propose des actions culturelles et sportives pour rompre la spirale de l’isolement. Face à la progression de la fréquentation du lieu et à la demande des usagers qui souhaitaient une offre originale, le CCAS a développé, en octobre 2010, une action intitulée « musique classique et lyrique : découverte… ». Cette sensibilisation au monde artistique répondait principalement aux résultats de l’enquête des besoins des usagers qui mettait en évidence la faible fréquentation de l’opéra par ce public.

Un partenariat s’est mis en place avec le service communication de l’opéra et l’orchestre national de Montpellier Languedoc-Roussillon qui a accepté d’intervenir gracieusement auprès du public afin de les emmener dans le monde de l’opéra et de l’orchestre symphonique, pour y découvrir les œuvres classiques et baroques, mais également, pour les sensibiliser aux métiers de l’opéra. Parallèlement, l’association « Fabrikulture » a rejoin l’action en organisant un atelier après le temps d’écoute.

Description / Fonctionnement de l'action

« Musique classique et lyrique : découverte… » est une action collective de sensibilisation à la musique classique et une découverte de l’univers de l’opéra, perçu comme inaccessible, par les personnes en situation d’isolement et de précarité. De 2010 à fin 2011, trois rencontres thématiques ont été organisées avec le soutien de la médiatrice culturelle de l’opéra et l’orchestre national de Montpellier Languedoc-Roussillon. Décembre 2010 : 
Préparation musicale au concert Amadeus à l’opéra Berlioz.
Les participants ont assisté à un atelier d’échange et de compréhension de l’ensemble musical de Wolfgang Amadeus Mozart, de Joseph Haydn et de Justin Heinrich Knecht. L’intervention s’est basée sur une écoute active d’un CD rassemblant un extrait des œuvres symphoniques et permettant la découverte de différents instruments. Une sortie collective à l’opéra a été organisée le 15 décembre 2010.

Février 2011 : 
Préparation musicale au concert « Figures du Siècle ».
Là encore, les bénéficiaires du dispositif ont profité d’une initiation à l’œuvre contemporaine et ont pu découvrir des auteurs compositeurs qui constituent ce courant. Une sortie collective à l’opéra a été organisé le 18 février 2011. Les participants ont ensuite bénéficié d’un atelier d’écriture collectif pour restituer leurs ressentis sur la sortie et les œuvres partagées. 

Avril 2011 :
Découverte de la construction artistique d’un opéra avec l’illustration des différentes étapes par une projection vidéo de l’opéra « Les Noces de Figaro ». Un atelier d’écriture sur le thème de Manon Lescaut et des différents protagonistes de l’œuvre a ensuite été proposé. Les participants ont ensuite assisté à l’œuvre Manon Lescaut de Puccini à l’opéra le 10 juin 2011.

Bilan

Le nombre de participants à l’action « Musique classique et lyrique : découverte... » a doublé au cours du cycle. Passant de 10 à 21 personnes inscrites sans compter ceux et celles qui formulent déjà le souhait de participer au cycle de l’année suivante (soit 7 personnes supplémentaires). Les personnes ont exprimé fortement leur satisfaction d’avoir été au cœur de la nouvelle programmation musicale lyrique d’œuvres majeures. Néophytes dans les concerts d’orchestration, les participants ont apprécié l’accès qui leur a été ouvert dans ce monde qu’ils croyaient inaccessible. Parallèlement, c’est toute la problématique de l’isolement, de l’exclusion, de la précarité et de l’estime de soi qui ont pu être abordés à travers la pratique culturelle proposée lors de ce cycle.

Les difficultés rencontrées concernent les moyens humains et financiers. En effet, le succès rencontré par le public présage un plus fort nombre d’inscriptions sur le cycle 2011-2012. Cela nécessitera un effort financier et d’encadrement supplémentaire pour le CCAS.

Moyens

Moyens humains : 
- 1 animatrice de l’atelier « pause culture »,
- 1 assistante du service social référente du cycle « Musique classique et lyrique : découverte… »,
- 1 conseillère-santé, 
- 2 conseillères en économie sociale et familiale.Budget : 450 euros pour la prise en charge des sorties à l’opéra et l’organisation des deux ateliers d’écriture.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

L’opéra de Montpellier pour son soutien et l’intervention de sa médiatrice culturelle et chanteuse lyrique. L’association Fabrikulture (intervention de l’une des fondatrices de l’association lors d’ateliers).

Ils financent l'action

Aucun

Les observations du CCAS/CIAS

Le cycle « Musique classique et lyrique : découverte… » a vu le nombre d’inscrits doubler en 9 mois. Les usagers sont restés fidèles à l’action et ont participé activement à toutes les étapes de l’action avec une réelle motivation. Les participants disent que ce projet leur a permis d’acquérir des connaissances, ils ont pu se détendre, partager des émotions ensemble et communiquer. Force est de constater que ce tremplin culturel a permis à 2 participants de retrouver un emploi et à un troisième d’intégrer une formation professionnelle. Une dynamique de groupe et une solidarité entre les membres s’est révélée au cours de ces rendez-vous culturels. Cette expérience leur a permis de retrouver "l’estime de soi", de dépasser leur appréhension en recréant de nouveaux liens sociaux vivants où ils retrouvent leur position "d’acteur".

Photo : Wikimedia Commons / Christophe Finot

Retour en haut de page