J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Rompre l’isolement de la personne âgée en s’appuyant sur le bénévolat

Rompre l'isolement de la personne âgée en s'appuyant sur le (...)

Contexte

35 % des personnes âgées se sentent souvent ou très souvent seules. 18 % des personnes âgées n’ont pas l’occasion de parler à quelqu’un chaque jour. Le sentiment de solitude émane souvent de l’absence d’un entourage actif. Ce vide est d’autant plus prégnant que les personnes avancent en âge. Les facteurs d’isolement des personnes âgées peuvent être importants dès l’âge de la retraite (rupture avec le milieu social habituel, changement d’habitat, pertes relationnelles familiales), seule une veille et un accompagnement attentif protègent les personnes isolées.La 75ème action du troisième projet social de la Ville de Bordeaux « Rompre l’isolement de la personne âgée en s’appuyant sur le bénévolat » est portée par le CLIC, rattaché au CCAS.

Le plan canicule porté par le CLIC de Bordeaux s’appuie sur la coordination des interventions des associations France bénévolat, Comment va ?, Voisins Solidaires, Les petits frères des pauvres et la Société Saint Vincent de Paul, pour l’opération « voisins-relais ». Les bénévoles se sont engagés en fonction de leurs disponibilités et pour la durée de leur choix à contacter par téléphone toutes les semaines de un à quatre seniors isolés inscrits sur le registre canicule.
L’objectif assigné au pôle de lutte contre l’isolement par le bénévolat est de repérer les personnes âgées isolées sur Bordeaux et de mettre en place des actions et des partenariats avec les organismes associatifs afin de redynamiser et/ ou récréer du lien social. Cette action de repérage passe principalement par de la publicité faite autour du pôle auprès des services municipaux, des associations luttant contre l’isolement, des services d’aide à domicile, des bailleurs sociaux…
Dès les seniors repérés, l’objectif est de recréer un environnement quotidien agréable au moyen de bénévoles qui agissent auprès d’eux (visites de convivialité, appels téléphoniques…) et d’instaurer, de fait une veille afin d’éviter le retour à l’isolement.

Description / Fonctionnement de l'action

Repérer l’isolement des seniors

Lorsque que le pôle de lutte contre l’isolement prend connaissance d’une personne âgée en rupture sociale par le biais d’un partenaire, il va dans un premier temps identifier globalement le degré d’isolement de la personne concernée. Pour cela, un questionnaire composé de 9 questions destinées à mesurer l’isolement des seniors a été réalisé. Ce questionnaire, une fois complété, donne un score permettant de déterminer si la personne est très isolée, isolée ou peu isolée.Les 9 questions ont pour objectif d’identifier les principaux marqueurs de l’isolement à savoir :
- le nombre de visites par semaine,
- le nombre d’appels téléphoniques,
- l’autonomie de la personne,
- le nombre d’activités extérieures.

Depuis le mois d’octobre 2011, ce questionnaire a été intégré aux fiches d’évaluation globale du CLIC. A chaque évaluation au domicile des personnes âgées, les évaluateurs et coordinateur du CLIC vont identifier le degré d’isolement des personnes rencontrées et ainsi leur proposer un accompagnement adapté (visites à domicile, appels téléphoniques, relais associatifs, clubs, ateliers…).
Une fois ces personnes repérées et leur degré d’isolement identifié, leurs coordonnées (noms, prénoms, adresses, numéros de téléphone, demandes, niveau d’isolement et relais associatif) sont inscrites dans un listing permettant d’assurer un suivi individuel de chaque situation.

Développer les visites de convivialité et les appels téléphoniques :

- 

 

Prise en charge par les associations luttant contre l’isolement
Les deux associations qui proposent les visites de convivialité sont Saint Vincent de Paul et Les petits frères des pauvres. Comment va ? assure les appels téléphoniques. Ces visites ont pour but de réinstaurer un dialogue, des habitudes de vie (horaires) et de créer un lien au fil des rencontres. Pour les personnes valides, l’objectif est de les amener vers des activités extérieures (associations, clubs, ateliers, repas, conférences, bibliothèques…). Pour les personnes rencontrant des problèmes de mobilité, l’objectif est d’importer des activités extérieures au domicile.
Les associations évaluent au domicile la situation des personnes âgées et proposent une fréquence d’intervention. Une fois ces éléments fixés, l’association contacte le pôle de lutte contre l’isolement afin d’apporter des éléments sur le suivi. Une régulation est effectuée entre l’association et le pôle de lutte contre l’isolement.

-  Prise en charge par les jeunes volontaires en service civil
En octobre 2010, dix volontaires âgées entre 18 et 25 ans se sont engagés auprès de l’association Unis-Cité afin d’effectuer leur service civique volontaire auprès des seniors. Un partenariat entre la Ville et Unis-cité a été engagé afin de mettre en place des visites de convivialité auprès de seniors repérés isolés par les services CLIC, le portage de repas et les résidences pour personnes âgées.
Ces visites ont eu lieu du 2 novembre 2010 au 30 juin 2011. Une étude de satisfaction réalisée au mois de juin 2010 a permis d’établir un bilan particulièrement positif révélant une satisfaction globale des seniors et une volonté de reconduire l’expérience pour 2011-2012.
Dix nouveaux jeunes volontaires du service civique, qui souhaitent s’investir dans des actions intergénérationnelles, vont être recrutés par la Ville pour partager du temps avec les seniors présents dans les clubs lors du repas et/ou l’après-midi. Ces jeunes, âgés de 18 à 25 ans, interviennent dans plusieurs clubs senior, au sein desquels des services de restauration et d’animation sont proposés aux bordelais de 60 ans et plus, lors du déjeuner et dans l’après-midi.Les jeunes volontaires, à ces moments de la journée, passent du temps avec les seniors, pour partager des moments d’écoute, d’échanges, de discussion, et de jeux.

Bilan

Cette démarche repose sur un étroit partenariat local. Elle a permis d’identifier 62 personnes âgées repérées comme très isolées ou isolées et de les inscrire sur le listing isolement. Par ailleurs, 25 seniors ont bénéficié de visites de convivialité.

Concernant le registre nominatif canicule : 752 personnes âgées inscrites.
- 36 seniors très isolées,
- 154 seniors âgées isolées,
- 562 seniors peu isolées.

Moyens

Moyens humains :
- 1 coordinateur à mi temps (CLIC),
- 10 jeunes volontaires du service civique sur une période de 8 mois.
Budget : 24 219 euros

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Associations Petits frères des pauvres, Comment va ?, France bénévolat, Unis-cité, SOS écoute Phénix, Voisins solidaires, Astrée, Saint Vincent de Paul, la Ville de Bordeaux, Réunica, la Carsat.

Ils financent l'action

La Ville de Bordeaux, Réunica, la Carsat.

Les observations du CCAS/CIAS

Cette expérience permet d’identifier les personnes isolées et très isolées et de coordonner l’intervention de partenaires en leur direction.

Le recours aux volontaires en service civique permet de nourrir des projets intergénérationnels favorisant la rencontre et la compréhension de problèmes rencontrés selon les âges de la vie et de renforcer le lien social.

Cette année, le nombre de bénévoles de la campagne « voisins-relais » a été beaucoup plus important qu’en 2010 : 56 bénévoles contre 14 en 2010. Les différentes campagnes de communication ainsi que les nombreuses rencontres avec les partenaires associatifs ont permis d’atteindre ce résultat.

Photo : Wikimedia Commons / Patrick Despoix

Retour en haut de page