J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Réseau de solidarité de proximité auprès de personnes âgées

Réseau de solidarité de proximité auprès de personnes âgées

Contexte

Afin de prévenir les risques liés à une éventuelle canicule, un plan national de prévention a été mis en place depuis 2004 par le Gouvernement. La Ville a demandé au CCAS de Châteauroux de recenser les personnes âgées isolées à leur domicile. Ainsi, en cas de survenance d’évènements climatiques exceptionnels, l’inscription sur un fichier informatisé permet de s’assurer qu’aucune personne recensée ne se trouve en difficulté. Chaque personne « vulnérable » donne les coordonnées d’une à deux personnes référentes à contacter en cas de difficulté. Un réseau de solidarité de proximité a ainsi été constitué pour s’assurer du bien-être de la personne âgée et contribuer au maintien ou au développement du lien social. Certaines de ces personnes se sont portées volontaires auprès du CCAS pour participer à des actions de soutien de personnes âgées seules en établissement : elles les accompagnent en particulier lors de sorties collectives.

Description / Fonctionnement de l'action

Le CCAS de Châteauroux a adressé en juin 2010 plus de 6 000 courriers auprès des personnes âgées de plus de 70 ans sur la commune, puis des annonces sont parues dans la presse et le journal municipal pour encourager les personnes à se manifester auprès de l’office des personnes retraitées. Elles ont été informées de la possibilité pour elles d’être référencées sur le fichier personnes vulnérables. En cas de réponse favorable, leur inscription leur a été confirmée et une visite à domicile a été organisée par l’assistance sociale de l’office des personnes retraitées, si la personne en avait mentionné le souhait. Le CCAS a également écrit aux personnes référencées comme "voisins solidaires" de la personne vulnérable pour les féliciter de "cet engagement de solidarité de proximité" et les informer qu’en cas d’évènements majeurs (canicule, intempérie…) donnant lieu à un état d’alerte décidé par la Préfecture, le CCAS est susceptible de se rapprocher d’elles pour s’assurer que leur(e) voisin(e) se porte bien et que ses besoins sont pris en compte  : hydratation, température dans le logement, repas, mobilité... Le CCAS les a encouragé à signaler de leur propre initiative la dégradation de l’état de santé de leur(e) voisin(e) ou toute autre préoccupation concernant leur responsabilité de "voisin solidaire" afin de les soutenir dans les difficultés qu’ils peuvent rencontrer (questions sur les services d’aide à la personne, repas à domicile, renseignements administratifs, besoin d’écoute en tant qu’aidant…).

Enfin, il leur a été proposé de :
- recevoir des informations du CCAS et de l’association nationale "voisins solidaires" lors de mobilisation de type canicule, grand froid, pandémie grippale…
- être convié à des manifestations conviviales et des conférences/débats sur le thème de la solidarité.

En août 2012, 764 personnes étaient recensées comme « vulnérables » et 1 753 personnes sont référencées à Châteauroux pour intervenir en cas de besoin auprès de ce public.

Le CCAS active le réseau de voisins solidaires au moment de fortes chaleurs ou de neige, et pour les volontaires lors de manifestations de solidarité en direction des personnes âgées. Il oriente les personnes âgées les plus isolées vers les réseaux « DOSANSOL » et « Lecteurs volontaires » portés par l’association castelroussine « 55 et + » dont les 50 bénévoles rendent visite chaque semaine à une personne âgée et veille à ce que les services de maintien à domicile soient activés en cas de besoin.

Le CCAS a développé une écoute et un conseil auprès des personnes solidaires qui n’hésitent pas à s’adresser à l’office des personnes retraitées. Il veille également à promouvoir ce réseau de solidarité de proximité afin de parler positivement des personnes âgées et de leur entourage, et renforcer ainsi les dynamiques locales.

Bilan

Les personnes âgées sont en grande majorité très contentes d’être appelées par le CCAS en cas de situation climatique problématique. Les personnes sont bien informées et appliquent les consignes de prévention liées au plan canicule ou grand froid. Le réseau de solidarité familial et de voisinage fonctionne bien. Les personnes jointes témoignent que leurs enfants les appellent et/ou leur rendent visite pour prendre de leurs nouvelles. Les proches apprécient d’être joints et de voir l’utilité du fichier. Les 1 753 volontaires sont à 90 % des parents de la personne âgée et 10 % sont des voisins.

Ce réseau fonctionne pendant la canicule, mais aussi toute l’année : courses, promenades, petits bricolages, discussions…

L’assistante sociale de l’office des personnes retraitées du CCAS se rend au domicile des personnes qui ne sont pas joignables ou qui manifestent leur détresse et/ou une demande : solitude, repas à domicile, problèmes de ressources…

Moyens

Moyens humains :
- 1 assistante sociale à l’office des personnes retraitées (0.20 ETP),
- 1 animatrice (0.20 ETP),
- 1 psychologue (0.05 ETP),
- 1 753 volontaires du réseau de proximité.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Association « 55 et + » et le réseau national « Voisins solidaires ».

Ils financent l'action

Ville de Châteauroux

Les observations du CCAS/CIAS

Cette expérience nécessite peu de moyens humains de la part du CCAS, elle repose surtout sur le réseau de solidarité de proximité qui se trouve renforcé par ce projet. La coopération professionnels/bénévoles/usager est fructueuse, chacun trouvant son intérêt dans cette complémentarité d’intervention. Cette expérience renvoie une image positive de la solidarité à l’échelle d’une commune et permet de renverser les représentations, d’encourager le passage à l’acte solidaire, et de lutter contre le fatalisme d’une société réputée « individualiste ».

Photo : Wikimedia Commons / Châteauroux Métropole

Retour en haut de page