J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

République Tchèque : Intégration inclusive par les services publics

République Tchèque : Intégration inclusive par les services publics

Le projet d’assistant culturel de la ville de Brno permet de créer du lien et de la communication entre les personnes issues de l’immigration et les services publics pour faciliter et renforcer leur intégratio. Le projet a été identifié parmi une vingtaine de pratiques européennes innovantes et récompensé par le prix de la Fondation « Sozialmarie ».

Brno, deuxième grande ville de République Tchèque, compte une population d’environ 33 000 personnes issues de l’immigration d’origines diverses, soit 8 % de la population totale. Les barrières culturelles et linguistiques peuvent rendre difficile la communication entre les agents des services publics et ces publics et générer parfois des malentendus et des conflits, mais aussi des difficultés relatives à l’éducation, aux soins de santé, etc.

Innovation mise en place : l’assistant interculturel

L’assistant interculturel est un projet qui a débuté en 2017, dans le cadre du plan stratégique pour l’inclusion sociale élaboré par le Département municipal des affaires sociales et l’Agence d’État pour l’inclusion sociale. Il vise à rendre les services publics accessibles à tous via l’assistant interculturel. Ces assistants, employés par la municipalité, sont chargés de lever les barrières entre les personnes issues de l’immigration et les agents. Ces derniers apportent un soutien et des conseils personnalisés et peuvent les accompagner lors de réunions avec différents services publics tels que les hôpitaux ou les écoles.

Les assistants interculturels sont des experts des problèmes rencontrés par les groupes minoritaires. La plupart d’entre eux viennent eux-mêmes de la communauté et parlent la même langue.
Ils sont formés à la médiation, à la prévention et à la résolution des conflits par une organisation partenaire, Sociofactor6. Il existe également une formation interculturelle pour les agents.

Les bénéficiaires sont généralement contactés via les réseaux sociaux ou des personnes de la communauté. Ils sont questionnés sur leurs besoins et reçoivent des informations, des contacts et une assistance spécifique pour obtenir un permis de conduire, un permis commercial, des contrats d’assurance maladie ou de services publics, ou même pour communiquer avec des médecins. Ces services sont également proposés aux autorités locales, aux écoles et aux établissements médicaux, aux agences pour l’emploi, aux services sociaux, aux installations culturelles et à tout autre organisme qui a des contacts avec des étrangers et qui a besoin d’aide pour communiquer avec eux.

Population concernée

La ville offre aux personnes de différentes cultures et communautés des services facilement accessibles dans différentes langues et le programme permet également de sensibiliser les citoyens et les élus locaux de la ville.

Le projet fonctionne donc dans différentes langues - vietnamien, ukrainien/russe, roumain/moldave et arabe - sélectionnées sur la base des données statistiques du ministère tchèque de l’Intérieur et de l’Office statistique tchèque.

« La ville de Brno montre qu’elle se soucie de la diversité de sa population et s’impose comme un pionnier de l’innovation sociale. Grâce à sa vaste vision interculturelle du monde, Brno est un modèle pour d’autres villes, régions et pays » - Déclaration du jury du prix de la fondation « SozialMarie ».

Principaux résultats

Quatre assistants interculturels sont désormais employés à temps plein par le service municipal des affaires sociales. Ces assistants ont accueilli 635 étrangers pendant les un an et demi de fonctionnement du projet. Les assistants interculturels aident les plus grands groupes minoritaires à Brno. Le type de soutien le plus demandé est la traduction / interprétariat ou les services de conseil. Dans l’ensemble, le projet a facilité la communication avec les services publics et l’intégration sociale.

L’évaluation du projet a montré que les agents qui ont bénéficié du projet sont devenus plus ouverts et ont augmenté leurs compétences interculturelles.

« Quand j’ai dit que j’étais étrangère, il y a eu un vent de panique des deux côtés. Depuis que je bénéficie du soutien de l’assistant culturel, je constate que les fonctionnaires sont plus relax et que leur approche a changé, y compris avec les services de police pour les étrangers. « - Témoignage d’une ressortissante roumaine qui a bénéficié des services de l’assistant culturel.

Type de soutien demandé

Interprétation / Traduction 56,50 %
Conseil social 53,50 %
Accompagnement 46,80 %
Prévention sociale 17,50 %
Réseau d’institutions publiques 16,20 %
Autres 1,00 %

Les assistants interculturels ont également partagé l’expertise acquise grâce à leur travail avec la municipalité pour soutenir le développement d’une stratégie pour l’intégration à Brno 2020-2026.

Transférabilité possible
Depuis 2017, le projet a reçu environ 300 000 euros de financement. 5 % de cette somme proviennent de la municipalité de Brno et 95 % sont financés par le Fonds social européen.

Le projet a déjà inspiré d’autres villes en République Tchèque et en Slovaquie. En coopération avec un centre régional d’intégration et d’accompagnement des étrangers dans la région de Moravie du Sud, des assistants interculturels ont partagé leur expérience et des exemples de bonnes pratiques avec les autorités régionales et locales intéressées par la mise en œuvre de cette approche.

La vision à long terme de la ville de Brno est d’aider ces personnes à trouver un emploi convenable qui leur sera utile autant qu’au marché du travail local. Cette approche s’inspire de l’exemple positif du Centre d’intégration à Anvers et du Centre de compétences à Helsinki où les étrangers bénéficient d’un coaching, d’une formation et de cours de langue.

La ville de Brno a publié un guide en plusieurs langues pour les ressortissants étrangers.

Coup de projecteur sur le projet

  • Ce projet a été répertorié par la commission européenne, comme une des 27 meilleures pratiques européennes innovantes de ces dernières années.
  • Il a reçu le prix de l’innovation sociale de la fondation autrichienne « Sozial Marie » - édition 2021. Il a été sélectionné parmi les 300 projets en lice, émanant de 6 pays européens et étudiés par un comité de 35 experts. Le projet de Brno a été classé dans les 15 meilleures pratiques socialement innovantes et a bénéficié d’une dotation financière de 2 000 euros destinée à mettre en place un plan d’action pour l’intégration des étrangers vivant à Brno.
Retour en haut de page