J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Que mangeront nos aînés en 2030 ?

Que mangeront nos aînés en 2030 ?

Associé au Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CREDOC), avec l’apport d’un réseau d’experts, l’Institut Nutrition, fondation d’entreprise de la société de restauration collective Restalliance a réalisé un travail prospectif pour imaginer les hypothèses des comportements alimentaires des plus de 70 ans d’ici 2030.

En 2030, les personnes âgées de plus de 70 ans seront 12,3 millions en France métropolitaine, dont 1,4 et 1,6 million de personnes âgées dépendantes. Les personnes âgées seront encore plus nombreuses qu’aujourd’hui à vivre à leur domicile. La proportion de personnes isolées chez les 70 ans et plus, devrait progresser.
Les enjeux liés aux modes de consommation alimentaires concernent d’abord la prévention et la lutte contre la dénutrition. 10 % des personnes âgées de 70 ans ou plus à domicile et 40 % de celles résidant en établissement sont concernées. La manière de s’alimenter contribue également à l’insertion des personnes fragiles dans un réseau de sociabilité et à procurer du plaisir et du bien-être.

DEUX FUTURS POSSIBLES SELON LE TYPE D’ACTIONS PUBLIQUES MISES EN ŒUVRE A DESTINATION DES AÎNES

L’Institut Nutrition envisage deux scénarii différents en 2030 :
Scénario 1, actions collectives : concentrer les actions publiques à destination des plus de 70 ans vers les personnes en perte d’autonomie ou dépendantes, les plus fragiles économiquement ou en termes de sociabilité. La notion de solidarité vis-à-vis des plus fragiles apparaît alors comme un objectif central des politiques publiques.
Scénario 2, responsabilité individuelle : inciter les 70 ans ou plus à l’adoption de comportements de prévention – s’appuyer sur leur responsabilité individuelle ou celle de leur famille quel que soit le niveau de fragilité sociale et économique des aînés. L’Etat se désengage des missions considérées comme non régaliennes en se cantonnant vis-à-vis des aînés à des actions d’information et d’incitation des publics cibles sur les bonnes pratiques à adopter.

LES ENJEUX EN TERMES D’ALIMENTATION POUR LES PLUS DE 70 ANS EN 2030

Lutter contre la dénutrition des personnes âgées passe par des multiples actions concernant :
• Les quantités d’aliments proposées, l’amélioration de leur qualité nutritionnelle, une quantification des nutriments, calories, protéines, vitamines, minéraux, une modification des textures ou la proposition de compléments nutritionnels.
• L’environnement des prises alimentaires à travers l’agencement et l’ambiance de la salle à manger ou de restauration (design des assiettes, des tables, couleur des murs, ambiance musicale, température, la taille des ustensiles…).
• Le rôle des aidants, leur présence auprès des personnes âgées, la formation reçue pour dépister et prendre en charge les personnes dénutries.

QUELLE ALIMENTATION POUR LES 70 ANS OU PLUS EN 2030 ?

Scénario 1 : lutter contre la dénutrition en passant par un effort de personnalisation des propositions alimentaires.
Scénario 2 : mettre en place un dispositif de prévention santé intégrant un volet alimentation passant par une politique d’information valorisant la variété des solutions à la disposition des personnes, tenant compte des comportements de consommation alimentaires des aînés autonomes.
En revanche, ce scénario 2 risque d’entraîner de plus fortes inégalités sociales. Les outils mis en place risquent de ne pas permettre d’atteindre l’ensemble des personnes concernées.

LES 3 ORIENTATIONS CONCRETES POUR FAVORISER UNE ALIMENTATION SOURCE DE BONNE SANTE POUR LES SENIORS EN 2030

1. Préserver le plaisir gustatif et respecter les habitudes alimentaires de nos aînés, tout en couvrant leurs besoins nutritionnels spécifiques.
2. Former les aidants et les professionnels de santé, acteurs principaux pour systématiser le dépistage précoce de la dénutrition
3. Développer et améliorer l’offre de portage de repas à domicile en respectant les envies et besoins spécifiques de nos aînés

Retour en haut de page