J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Prime de Noël aux ménages modestes

Prime de Noël aux ménages modestes

Le 15 décembre 2021 marque le début du versement par Pôle emploi, la CAF ou la MSA, de la prime dite « de Noël » pour près de 2,3 millions de ménages aux revenus modestes. L’UNCCAS revient sur cette prime qui intervient dans un contexte marqué non seulement par la crise du covid mais aussi par la hausse des prix de l’énergie et de l’inflation.

UNE PAUVRETE ACCENTUEE

Attribuée depuis 1998, cette prime est reconduite dans les mêmes conditions que les années passées. Son montant forfaitaire s’élève à 152,45 € pour les bénéficiaires de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS), de la prime forfaitaire pour reprise d’activité ou de l’Allocation d’Equivalent Retraite (AER). S’agissant des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA), son montant variera en fonction de la composition de leur foyer : à titre illustratif, il sera de 152,45 € pour une personne seule et de 381,12 € pour un couple avec trois enfants. Ces mêmes publics bénéficieront de l’indemnité de 100 € annoncée par voie ministérielle le 21 octobre 2021.

Ce versement intervient dans un contexte où la dégradation des conditions de vie de ces publics continue de faire l’objet de nombreuses alertes. Et les rapports se succèdent. POur ne citer que celui-ci, « l’état de la pauvreté en France 2021  » du Secours catholique soulevait dernièrement :

  • Un contexte précipitant les personnes dans la pauvreté,
  • Avec des personnes aidées composées aux deux tiers de familles avec enfants, monoparentales pour près de la moitié ;
  • Deux ménages accueillis sur trois vivant sous le seuil d’extrême pauvreté ;
  • Un niveau de vie médian mensuel des personnes aidées de 235 €, soit très en deçà du seuil d’extrême pauvreté ;
  • 22% des ménages accueillis ne disposant d’aucunes ressources financières, un tiers n’ayant pas accès à un logement stable, 27% ne mangeant pas pendant une journée entière ou davantage sachant que cette grave insécurité alimentaire touche des enfants ;
  • Une pauvreté profonde des couples étrangers avec enfants dont le niveau de vie médian mensuel s’élève à 83 €. Plus de 9 de ces familles sur 10 survivent sous le seuil d’extrême pauvreté et plus de la moitié occupent un logement précaire.

MONTANTS ET MODALITÉS DE LA PRIME DE NOEL

Pour les agents des CCAS/CIAS qui au quotidien rassurent, informent et accompagnent dans les droits les personnes, les montants et modalités à prendre en considération sont les suivantes :

MONTANTS ET MODALITÉS DE LA PRIME DE NOEL
Prime de Noël versée par Pôle emploiPrime de Noël est versée par la Caf ou la MSA
Elle est d’un montant unique de 152,45 € pour la Métropole et les DOM et de 76,22 € pour Mayotte. Elle bénéficie aux allocataires de :
- l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ;
- l’allocation de solidarité spécifique formation (ASS-F) ;
- l’allocation équivalent retraite (AER) ;
- la rémunération publique de stage (RPS) ;
- la rémunération de la formation Pôle emploi (RFPE) ;
- l’aide à la création et la reprise d’entreprise (ACRE-ASS).
Elle est attribuée aux bénéficiaires du RSA. Elle dépend de la composition du foyer (une seule prime étant versée par foyer) :
- Personne isolée : 152,45 €
- 2 personnes (isolée avec 1 enfant ou couple sans enfant) : 228,67 €
- 3 personnes (isolée avec 2 enfants ou couple avec 1 enfant) : 274,41 €
- 4 personnes :
isolée avec 3 enfants : 335,39 €
couple avec 2 enfants : 320,14 €
- 5 personnes :
isolée avec 4 enfants : 396,37 €
couple avec 3 enfants : 381,12
- 6 personnes :
isolée avec 5 enfants : 457,35 €
couple avec 4 enfants : 442,10 €
- Par personne supplémentaire : 60,98 €

LE RÔLE FONDAMENTAL DES SOLIDARITÉS DE PROXIMITÉ

Comme chaque année à l’approche des fêtes de Noël, plusieurs CCAS/CIAS proposent des aides supplétives à destination des personnes en difficultés financières, selon un barème de ressources et des conditions définies par le conseil d’administration. Mais au-delà de la fragilisation des situations financières, l’attention des CCAS/CIAS se tourne particulièrement sur le sentiment d’isolement et d’exclusion plus durement ressenti par une partie de la population à l’occasion des fêtes. Une pluralité d’actions sont ainsi entreprises pour aller au-devant des personnes, des familles et des enfants qui en sont éloignés et qui en ont particulièrement besoin :

  • Sous l’égide du CCAS de Sassenage par exemple, une opération « boites solidaires » a été initiée invitant la population à confectionner des boîtes aux multiples attentions (chocolats, confiseries, écharpes, bonnets, mots, produits d’hygiène ou de beauté, loisirs). Les équipes du CCAS et ses bénévoles se chargeront de les remettre aux bénéficiaires de la distribution alimentaire.
  • Au CCAS de Bezouce, c’est une collecte de jouets à destination des enfants issus de familles défavorisées qui a rassemblé les foules. Démarche voisine au CCAS de Ciboure, qui a proposé aux habitants d’offrir un cadeau à un enfant issu d’une famille en difficulté financière, bénéficiaire de l’aide alimentaire. L’opération, conduite dans le respect de l’anonymat, a reçu l’appui d’associations caritatives locales.
  • Manège, jeux géants, crêpes, atelier maquillage… le CCAS d’Amboise a organisé un après-midi récréatif et festif ouvert à tous qui ne s’est pas achevé sans le passage d’un Père Noël accompagné de jouets, livres, de vêtements chauds pour enfants. Même action pour le CCAS de Sablé ou le traditionnel Noël des familles » a rassemblé 85 familles autour d’animations variées. A Marquette-lez-Lille, 82 enfants dès 42 familles suivies par le CCAS repartiront également forts de souvenirs festifs.
  • Le CCAS de Saint Sébastien d’Aigrefeuille s’est pour sa part glissé dans l’organisation d’un spectacle à dimension intergénérationnelle. Un même lien est tissé par le CCAS de Bellevue entre jeunes et personnes âgées à travers l’organisation d’ateliers pour enfants de création de décorations de noël qui seront ensuite offertes aux aînés de la ville.
  • Autre démarche possible, l’organisation d’un marché de Noël solidaire. Celui organisé par le CCAS de Pludual a attiré tous les âges autour d’une série d’exposants. Gâteaux, objets d’artisanats, bijoux, bougies, sacs, coussins, jouets et décorations de Noël …. Sont autant de créations dont le bénéfice des ventes sera reversé au profit d’associations et des œuvres du CCAS.

POUR ALLER PLUS LOIN :

Versement de la Prime de Noel
Rapport « Etat de la pauvreté en France 2021, une Faim de dignité », Secours catholique, Novembre 2021
Décret n° 2019-1323 du 10 décembre 2019 portant attribution de l’aide exceptionnelle de fin d’année

Retour en haut de page