J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Prendre soin de soi à travers la pratique d’une activité physique régulière

Prendre soin de soi à travers la pratique d'une activité physique (...)

Depuis janvier 2013, le CCAS de Colmar propose en complément de l’accompagnement social des allocataires d’aides sociales, des activités physiques et sportives permettant à ce public de se maintenir en forme et de maintenir un équilibre physique et émotionnel. A travers cette action, l’activité physique devient également une médiation pour aller vers l’autre, se remobiliser, se dépasser.

Cette action n’est plus portée par le CCAS/CIAS.

N’hésitez pas cependant à vous inspirer de cette fiche pour imaginer un projet similaire.

Contexte

Par cette action, le CCAS a souhaité remobiliser des personnes qui sont isolées, sédentaires, découragées, démotivées, à travers la pratique d’une activité physique et/ou sportive en leur redonnant l’envie de prendre soin d’elles et de s’inscrire dans un projet.

Une des missions des assistantes sociales du CCAS est d’accompagner vers l’insertion sociale et/ou professionnelle les bénéficiaires du RSA. Cet accompagnement dans le parcours d’insertion se traduit par des rencontres régulières entre le travailleur social référent et le bénéficiaire pour définir un projet d’évolution par étapes qui tienne compte des potentiels et des difficultés de la personne accompagnée. Le projet est matérialisé par la rédaction d’un contrat d’engagement, validé par le conseil général pour une durée de 3 à 12 mois.
Constat :
Dans le cadre de cet accompagnement social, il a été constaté chez plusieurs personnes :
- un immobilisme avec des habitudes de vie sclérosées et une sédentarité,
- une difficulté à sortir de chez elles et à rencontrer d’autres personnes (repli sur soi),
- une démotivation, une perte d’entrain, une perte de confiance en elles et en ce que la société pourrait leur offrir,
- une difficulté à penser et à définir des centres d’intérêt et à exprimer des envies, des désirs ou encore à se fixer des objectifs,
- l’expression de problèmes de santé, de douleurs physiques, de comportements addictifs et de troubles du sommeil,
- une difficulté à prendre soin d’elles et de leur image.

L’assistante sociale du CCAS a souhaité développer, en complément de l’accompagnement social qu’elle mène auprès des usagers, une action qui propose la pratique d’activités physiques et/ou sportives afin que les personnes puissent se maintenir en forme et qu’elles puissent retirer un bénéfice sur leur santé physique et morale.

Description / Fonctionnement de l'action

L’action a débuté en janvier 2013. L’animation du groupe est assurée par une assistante sociale du CCAS dans le prolongement de l’accompagnement social et un éducateur sportif. Une infirmière intervient lors de 3 séances de sensibilisation à la santé.

Au lancement de l’opération, une séance de présentation a été organisée.

Les séances sont programmées un vendredi sur deux, de 14h à 17h, à raison d’environ 15 à 20 séances par an. Les séances d’activités physique sont associé à de la sensibilisation à la santé (hygiène de vie, alimentation, sommeil).

Le déroulement des séances est le suivant :
- de 14h à 14h30 : accueil des personnes et accompagnement à la salle de sport (4 sites sportifs différents accessibles à pied),
- de 14h30 à 16h : pratique de l’activité sportive,
- de 16h à 17h : retour sur la pratique et collation (goûters équilibrés visant à montrer et à parler des bonnes habitudes alimentaires).

Le programme des activités physiques comprend 3 cycles de 3 séances d’activités de nature différente : gymnastique douce, tennis de table, jeux collectifs de ballon et marche.
Les séances de gymnastique douce permettent de mobiliser des systèmes cardio-vasculaires, musculaires et articulaires, de travailler l’équilibre, la coordination, de mieux connaître son corps et de ressentir les sensations d’un effort modéré, de se détendre et se faire plaisir.
Les séances de tennis de table visent à découvrir une activité duale et de raquette avec des jeux d’adresse, de coopération et d’opposition visant, entre autres, à se concentrer, jouer avec et contre l’autre, se dépenser et s’améliorer.
Les séances de jeux collectifs de ballon visent à développer l’esprit d’équipe mais aussi à retrouver des sensations dans la manipulation de différents ballons (exercices d’adresse).
Les séances de marche dans les proches environs de Colmar sont des moments de détente pour appréhender l’extérieur, découvrir les sensations de plein air dans des coins de nature accessibles à tous.
Les 3 séances de sensibilisation à la santé de 3h se déroulent sous la forme de groupe de parole pour permettre de faire le point sur les bénéfices ressentis sur la santé et le bien-être suite aux activités physiques, sur les difficultés rencontrées, puis d’aborder des sujets en lien avec l’accès aux soins et le « prendre soin de soi ».
« Qu’est-ce que la santé pour vous » a été le premier thème abordé avec comme support « le photo langage » pour libérer la parole (choisir une photo d’une personne en bonne santé physique et une autre en mauvaise santé). La seconde séance portait sur l’alimentation et l’équilibre alimentaire, tandis que la dernière séance abordait le thème du sommeil et de ses cycles. Les 3 séances se sont terminées par des exercices de relaxation et de gestion du stress. 

En 2014, les activités proposées se sont davantage tournées vers la marche (randonnées d’1h30 environ) dans des sentiers pédestres aux alentours de Colmar (l’activité en plein air et la découverte de la nature étant très appréciées), vers la pratique de la gymnastique douce (la notion d’entretien physique était également recherchée) ou des jeux de ballons (permettant le jeu, l’échange et le divertissement). 

Bilan

En 2014, 19 séances d’activités physiques et sportives ont été organisées. 13 personnes ont participé à cette action. Sur celles-ci, on compte un noyau fidèle de 7 personnes présentes à chaque activité. 4 personnes ont quitté le groupe en cours d’année - deux en raison d’une reprise d’activité professionnelle (une pour un contrat unique d’insertion et l’autre pour des missions de bénévolat), et deux en raison de problèmes de santé trop important nécessitant un encadrement plus spécialisé.

Ces séances bimensuelles ont eu des impacts intéressants sur les bénéficiaires : plaisir de venir aux séances qui sont un moment attendu, création d’un lien social et de solidarité entre les participants, avoir un moment repère pour certaines personnes très isolées. Pour certains s’était l’occasion de s’évader du quotidien et de s’exprimer autrement qu’en parlant de leurs difficultés. Toutes les personnes ont amélioré leurs capacités à produire un effort de plus en plus long. Certains ont investi dans des tenues sportives. Un participant souhaite s’inscrire à la piscine, les autres continueront des activités proposées par le centre socio culturel de Colmar.

Cette action est un support pour revaloriser les personnes et les considérer sous une dimension plus globale et moins institutionnelle.
La rencontre avec les autres participants permet non seulement de faire partie d’un groupe (ce qui est rassurant pour les personnes fragilisées) mais aussi d’échanger, de coopérer, de respecter les consignes et les autres. 
Par ailleurs, les personnes ont exprimé un sentiment de bien-être. Elles disent ressentir la notion d’effort à fournir pour réaliser les exercices et constatent une évolution dans leurs capacités physiques au fur et à mesure des séances.

L’opération n’est pas reprogrammée en 2015. Il a été décidé d’orienter ces personnes vers d’autres activités (piscine ou activité du centre socio culturel) ; l’action collective a fonctionné durant deux ans et avait pour objectif d’être un tremplin pour que les personnes puissent prendre soin de soi de façon autonome par le biais d’une activité physique.

Moyens

Personnel :
- 1 assistante sociale,
- 1 éducateur sportif du service municipal de la Jeunesse et des Sports,
- 1infirmière de l’association de formation et de prévention du risque alcool et addictions(AFPRA).

Matériel :
Salles de sport et minibus mis gracieusement à disposition par la Ville

Budget : 9 500 euros

Les partenaires

Partenaires opérationnels

L’association Contact Plus, le centre socio-culturel, le conseil général pour le repérage et l’orientation des personnes adultes en difficulté susceptibles de participer à l’action. L’Association de formation et de prévention du risque alcool et addictions(AFPRA).

Ils financent l'action

Ville de Colmar (mise à disposition d’un éducateur sportif, de salles des sports, d’un minibus), le conseil général du Haut-Rhin (subvention de 1 750 euros)

Les observations du CCAS/CIAS

Cette action est un outil d’accompagnement des bénéficiaires du RSA et/ou des minima sociaux autrement que sous l’angle de leurs difficultés.
Ce projet met l’accent sur le positif, on valorise les capacités de chaque participant au lieu de mettre le doigt sur les problèmes. Il permet d’améliorer les capacités physiques tout en se faisant plaisir et procure des bienfaits à chacun selon son rythme. Outre les apports bénéfiques que la santé, les bénéficiaires ont recréé du lien social. Cette action a d’ailleurs été valorisée par la Ville dans le cadre de l’Agenda 21 sous la rubrique « créer du lien social ».

Photo : Wikimedia Commons / Emmanuel Brunner

Retour en haut de page