J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Précarité et distribution de masques : les engagements de l’Etat

Précarité et distribution de masques : les engagements de l'Etat

Alors que le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos et certaines zones en extérieur et que le risque d’une deuxième vague épidémique persiste, le Gouvernement s’est engagé à ce que les personnes en situation de précarité ainsi que les professionnels et les bénévoles qui les accompagnent, aient accès à des masques. Jusqu’à présent, la distribution des masques à destination des personnes en situation de précarité était organisée localement par les préfectures en lien avec les collectivités territoriales et les structures associatives. Cette première manœuvre arrive à son terme.

Pour s’assurer de la poursuite de la protection des personnes en situation de précarité, le Gouvernement a décidé d’adresser par la Poste aux huit millions de personnes les plus précaires, bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire et de l’aide médicale de l’Etat, 6 masques lavables vingt fois, soit près de 50 millions de masques grand public.

En complément de ce dispositif et afin de couvrir la totalité des personnes vulnérables pour cet automne, une distribution exceptionnelle de 50 millions de masques jetables est en cours d’intervention. Il s’agit de masques fournis par Santé Publique France, adaptés à un usage grand public. Les préfectures de département et les DDCS, en lien avec les DRJSCS, assureront cette distribution auprès des acteurs locaux. Cette distribution va cibler les personnes en situation de précarité et les professionnels et les bénévoles qui les accompagnent.

La répartition de ces masques entre les départements a été fixée selon une clé de répartition basée sur le taux d’équipement d’hébergement tous secteurs confondus et le taux de pauvreté afin de prendre en compte toutes les situations possibles des publics vulnérables (par exemple les personnes sans titre de séjour n’ayant pas ouvert de droit à l’AME).

Par ailleurs, en cas de reprise épidémique, les préfets de département devront veiller à ce que les structures accompagnant les personnes en situation de précarité soient approvisionnées en masques - de préférence jetables - (jusqu’à la fin de l’année 2020) et constituent des stocks permanent pour 10 semaines. La distribution des masques de Santé Publique France devrait couvrir ce besoin.

Retour en haut de page