J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Précarité énergétique : reportage de M6

Précarité énergétique : reportage de M6

572 440 coupures et réductions d’électricité en 9 mois, 7 millions de Français concernés, l’édition du 26 janvier du magazine 66 Minutes de la chaîne M6 consacre une enquête aux interventions pour impayés d’énergie, un phénomène qui « explose », selon les termes du journaliste. La situation s’explique par la récente augmentation des tarifs énergétiques, selon un effet « boule de neige » analysé par le tableau de bord 2019 de l’Observatoire National de la Précarité Energétique (ONPE).

A travers le récit de personnes confrontées au phénomène à Calès (46) et Saumur (49), le reportage montre les conséquences concrètes de ces interventions en termes d’isolement et de santé. S’appuyant sur le témoignage anonyme d’un technicien en charge du réseau de distribution, le reportage insiste en particulier sur la sévérité des réductions de puissance. Pratiquées de préférence aux coupures durant la période hivernale, ces dernières étant interdites par la loi durant ce laps de temps, elles sont selon le technicien de plus en plus fréquentes, pour des impayés aux montants de plus en plus faibles . Le technicien cite un impayé de 100 euros ayant entraîné une intervention.

Or, le reportage insiste sur le coût de ces interventions facturé à des consommateurs déjà fragilisés (53 euros) et sur leur impact dans la vie quotidienne. Dans la maison rurale mal isolée qui est présentée à Calès, où vit une personne âgée de 95 ans, elles engendrent une impossibilité d’utiliser plus d’un radiateur simultanément, de chauffer l’eau, de faire fonctionner les appareils électro-ménagers.

Le rôle précieux des CCAS

L’émission se conclut par une intervention de Carole Gauthier, responsable du Pôle Action du CCAS du Saumur. Elle illustre la méthode de l’établissement face à de telles situations : un accompagnement personnalisé des usagers fragilisés, une aide calculée à partir du reste à vivre de la personne et validée par une commission et, dans tous les cas, une intervention à domicile de techniciens spécialisés en économie d’énergie.

Le reportage montre ces derniers :

  • identifier les joints défaillants aux ouvertures,
  • remplacer gratuitement des ampoules énergivores par des LED à basse consommation,
  • apporter leur expertise pour redimensionner le contrat énergétique de la personne, au plus proche de ses besoins, afin de réduire de 20% sa facture énergétique.

Le CCAS de Saumur aide ainsi 100 foyers par an, un engagement que l’Unccas a souligné à travers une fiche d’expérience dédiée à son action. Comme l’a récemment souligné l’enquête « Vivre » de l’Unccas, l’énergie constitue le deuxième motif, après l’alimentation, pour lequel les personnes en précarité sollicitent les CCAS et les CIAS pour un secours. 60% d’entre eux prévoient des aides financières spécifiques.

Retour en haut de page