J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Précarité énergétique : les témoignages sociologiques de l’ONPE

Précarité énergétique : les témoignages sociologiques de l'ONPE

« Les matelas sont toujours mouillés. Les draps aussi. Et on a peur que le plafond tombe bientôt… On ne reçoit jamais personne ici ! Même ma famille n’est jamais rentrée ici, voir comment j’habite, où j’habite… jamais je ne leur ai dit… ».

L’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) a réalisé une série de trente entretiens consacrés aux réalités de la précarité énergétique. Les deux premiers sont disponibles sur le site de l’organisation.

Le premier d’entre eux décrit le quotidien d’une famille monoparentale avec deux enfants, d’une extrême précarité, locataire dans le parc privé d’un ancien garage de 37 mètres carrés. D’une humidité insupportable, rendant impossible le chauffage et l’utilisation normale d’appareils électriques, le logement est loué 800 euros par le propriétaire, qui n’engage pas les travaux nécessaires.

Le second témoignage illustre les difficultés d’une famille de propriétaires modestes d’un logement mal isolé, dans une copropriété paupérisée. Multipliant les efforts pour réduire leur consommation énergétique, ces personnes ont pourtant bien du mal à faire face aux dépenses du quotidien.

Malgré leurs importantes différences, les deux entretiens témoignent de la même difficulté de connaître et comprendre les aides disponibles et du désarroi face aux lourdeurs administratives.

Retour en haut de page