J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Précarisation des séniors isolés

Rapport annuel du Secours Catholique-Caritas France

Précarisation des séniors isolés

Dans l’édition 2018 de son rapport annuel sur L’état de la pauvreté en France, le Secours Catholique attire l’attention sur la précarisation croissante des séniors isolés, reflet d’une fragilisation progressive de la situation des personnes âgées.

En 2016, les plus de 60 ans représentent 10% des personnes accueillies par le Secours Catholique. 2% des personnes accueillies sont des personnes âgés de plus de 65 ans sans aucune ressource. La plupart des personnes touchent de petites retraites ou l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA, d’un montant de 833,20 euros depuis le 1er avril 2018).

En écho aux observations globales de l’Insee au niveau national (Insee Première, n°1552, juin 2015), l’association constate que l’extrême pauvreté des personnes âgées se concentre dans les villes moyennes et les campagnes isolées, où vivent la majorité des retraités aux ressources et pensions de retraite faibles.

La faiblesse de ces ressources engendre des difficultés croissantes pour faire face aux dépenses du quotidien, de plus en plus lourdes. Les charges directes (loyer) et indirectes du logement (énergie, eau, communication) grèvent le budget et les personnes âgées en situation de grande pauvreté se retrouvent dans une impasse financière, ne parvenant plus à subvenir à leurs besoins sans appuis.

Plus généralement, sur l’ensemble des personnes accueillies par le Secours Catholique, la part des propriétaires ou locataires en situation d’impayés atteint 67,4% en 2016. Bien en-deçà du seuil de pauvreté, le niveau de vie médian des personnes accueillies en 2016 par le Secours Catholique est de 548 euros par mois.

Retour en haut de page