J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Pourquoi et comment créer un CIAS #10 : l’exemple de la communauté de communes du Grand Autunois Morvan

Pourquoi et comment créer un CIAS #10 : l'exemple de la communauté de (...)

Au cœur d’un vaste territoire de 55 communes autour de la ville-centre d’Autun, le CIAS du Grand Autunois Morvan assure un rôle de coordination de l’action sociale locale et se montre particulièrement actif et innovant dans le domaine de l’action en direction des familles et de l’enfance. Son « Ludobus » qui sillonne la communauté de communes est non seulement un moyen d’animer le territoire mais aussi d’assurer une veille sociale et de communiquer sur les services du CIAS.

Description

C’est en 2006, 6 ans après sa création, que la communauté de communes de l’Autunois s’empare de la compétence optionnelle « Action sociale d’intérêt communautaire ». Initialement centré sur la petite enfance, le CIAS s’est vu confier, l’ensemble des compétences sociales dès 2009.

Des changements de périmètres qui favorisent le développement de l’action sociale intercommunale

Quelques années plus tard, en 2014, la communauté de communes de l’Autunois fusionne avec la communauté de communes de la Vallée de la Drée et Arroux Mesvrin pour devenir la communauté de communes du Grand Autunois Morvan. Après cette fusion, la communauté de communes du Grand Autunois Morvan recouvre une population de 32 960 habitants et de 43 communes. Les compétences dont était doté le CIAS du Grand Autunois ont été transférées au CIAS du Grand Autunois Morvan.

En 2017, un troisième changement de périmètre intervient, en application de la loi NOTRe, et agrandit à nouveau le périmètre d’intervention du CIAS puisque la communauté de communes du Grand Autunois Morvan fusionne avec la communauté de communes de Beuvray Val d’Arroux tout en s’étendant à quatre communes d’un autre territoire (le Couchois). Aujourd’hui, le Grand Autunois Morvan regroupe 55 communes et compte 40 000 habitants.

Le CIAS du Grand Autunois Morvan détient depuis sa création l’ensemble des compétences sociales historiquement détenues par les CCAS. Lors de chaque changement de périmètre, les élus ont été informés du fonctionnement du CIAS existant sur le territoire et des missions qu’il porte. Le transfert des compétences sociales des CCAS vers le CIAS s’est fait en accord avec chaque commune et a permis de renforcer l’action sociale puisque nombreux étaient les CCAS peu actifs. Les communes ont toutefois conservé la gestion du repas annuel aux ainés sur le budget de leur commune.

Une organisation de l’action sociale qui privilégie la proximité et la réflexion commune

Le CIAS du Grand Autunois Morvan organise ses actions en trois pôles thématiques :

  • Petite enfance/Famille
  • Soutien aux ainés et Insertion sociale
  • Lutte contre les exclusions.

Des administrateurs du CIAS sont référents pou rchaque secteur d’intervention, ce qui permet de développer des activités telles que des ateliers de réflexion thématiques, ouverts à d’autres acteurs du territoire (professionnels, bénévoles, organismes publics), sur des sujets spécifiques comme l’isolement des personnes âgées ou le soutien à la parentalité. Ainsi, le conseil d’administration est bien plus qu’une instance de délibération, il est un lieu d’échanges, de réflexions et de construction.

Par ailleurs, l’organisation géographique du CIAS favorise le maintien de la proximité sur ce territoire rural et étendu. Le CIAS prend appui sur trois pôles géographiques de tailles identiques : Epinac (2 323 habitants), Couches (1 501 habitants) et Etang-Sur-Arroux (2 082 habitants). Ces communes sont situées à moins de 30 kilomètres de la ville centre : Autun.

Elles sont toutes issues d’une des communautés de communes qui ont fusionnées et détiennent chacune une Maison de Service Au Public (MSAP) animées par la communauté de communes. Le CIAS emploie deux travailleurs sociaux qui assurent une permanence et informent les usagers au sein de ces MSAP.

La communication sur les actions du CIAS s’organise non seulement au travers d’une brochure détaillée, mise à disposition de l’ensemble des habitants dans de nombreux lieux (MSAP, mairies etc.), mais aussi par le biais d’un « Ludobus » aux activités itinérantes.

Un pôle « Petite enfance » très développé qui offre aux parents un réel soutien

Le pôle « Petite enfance », véritable allié des parents, compte 4 EAJE (Etablissement d’Accueil du Jeune Enfant) sur le territoire de la communauté de communes, implantés dans des communes se situant à moins de 20 kilomètres de la ville centre, Autun. En 2016, 324 enfants étaient inscrits dans ces équipements dont le fonctionnement est adapté aux besoins des familles via un mode de garde quotidien ou occasionnel.

Le CIAS met en relation les parents et les 215 assistantes maternelles du territoire par le biais de 5 Relais Intercommunaux d’Assistant(e)s Maternel(le)s (RIAM), intégrés dans les mêmes locaux que les crèches. Les RIAM accompagnent, dans leurs démarches administratives notamment, les parents qui recherchent ou qui emploient un(e) assistant(e) maternel(le). Ils proposent aussi aux enfants, accompagnés de leurs parents ou de leurs assistant(e)s maternel(le)s, des ateliers d’éveil et de jeux favorisant la socialisation. En complément, le pool de puériculture situé au sein du RIAM d’Autun offre un soutien matériel aux jeunes parents en proposant du matériel de puériculture en location à moindre coût. Les assistant(e)s maternel(le)s peuvent également en bénéficier.

Les ludothèques : des lieux d’animation et de proximité, utilisés aussi dans le cadre scolaire

Les habitants disposent de deux ludothèques à Autun et à Couches, s’adressant à tous les publics. Les usagers peuvent utiliser les jeux sur place ou les louer. Parallèlement, les ludothèques animent quotidiennement des séances de jeu dans les écoles du territoire au titre du Temps d’Activités Périscolaires (TAP).

Pour développer des animations de proximité sur les différentes communes rurales de la communauté de communes, un « Ludobus » animé par un binôme de professionnels sillonne les routes. La création du Ludobus en 2014 est liée à l’extension du territoire au moment de la création de la communauté de communes du Grand Autunois Morvan. Il permet au plus grand nombre de bénéficier des actions proposées par la ludothèque. Le Ludobus propose des moments d’animation autour du jeu pour tous. En complément, le binôme de professionnels assure un rôle de veille sociale tout en informant les habitants sur l’action du CIAS et les différents services et accompagnements qu’il propose : une façon de lutter contre l’isolement et d’informer le plus grand nombre. Le binôme de professionnels varie. Il peut, par exemple, être composé d’agents sociaux territoriaux, d’animateurs ou des personnes en charge des RIAM et des EAJE. Les habitants peuvent être mis directement en relation avec les professionnels du CIAS.

Le CIAS aide et accompagne les parents dans l’éducation de leurs enfants

Le Réseau d’Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents (REAAP) du CIAS relie de nombreux partenaires du champ éducatif et social et conduit des actions collectives de prévention sur le territoire autour de la parentalité et de l’éducation.

Parallèlement, et en lien avec la politique de la ville d’Autun, le CIAS porte un Programme de Réussite Educative (PRE), qui propose un accompagnement individuel et contractualisé avec l’accord des familles. La démarche du PRE sur Autun a débuté en 2008, suite au diagnostic du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS). Ce diagnostic a révélé des inégalités en matière d’éducation sur différents quartiers de la commune d’Autun. Par la suite, un diagnostic PRE a été engagé sur l’ensemble de la commune. Ce programme est porté par le CIAS, signataire du contrat de ville d’Autun. Ainsi, les enfants de 6 à 16 ans scolarisés dans un établissement autunois peuvent en bénéficier. Chaque année, ce sont 45 enfants et familles qui sont accompagnés.

Le CIAS est aussi un vecteur de socialisation pour les habitants de la communauté de communes du Grand Autunois Morvan. C’est notamment le cas grâce à la création dès 1999 d’un Lieu d’Accueil Enfants Parents (LAEP). Issu d’une réflexion menée par un groupe de professionnels autour du soutien à la parentalité, le LAEP « 1.2.3 soleil » est aujourd’hui un lieu de rencontres et d’échanges où les futurs parents et les parents se retrouvent avec leurs enfants de moins de 3 ans pour échanger, par exemple sur la difficulté liée à la séparation des enfants et des parents au moment de l’entrée à l’école. Il est animé par des agents issus de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), du Conseil Départemental, du CIAS, de la Direction de la Cohésion Sociale et Urbaine et de bénévoles qui accueillent les parents deux demi-journées par semaine. Bien que situé dans l’Espace Simone Veil, centre social d’Autun, ce lieu d’accueil s’adresse à tous les habitants de la communauté de communes.

Un Kiosque Famille s’adressant à tous les publics y compris les grands-parents a aussi été mis en place par le CIAS. C’est un lieu de ressources pour les familles, un lieu de débats et de conférences. Ce kiosque est un observatoire dans le recensement des besoins exprimés par les familles. Les thèmes abordés sont proposés par les parents. A titre d’exemple, la thématique des rythmes familiaux a donné lieu à un projet d’ateliers d’écriture valorisant la parole des parents.

Pour les aînés, portage de repas, animations et visites de convivialité

La proximité sociale du CIAS avec ses habitants se perçoit aussi au travers de son service de portage de repas et des visites de convivialité réalisées au domicile des personnes âgées les plus isolées. En effet, le CIAS est gestionnaire et prestataire d’un service de portage de repas à domicile qui s’adresse tant aux personnes âgées qu’aux personnes en situation de handicap et aux personnes immobilisées pour des raisons médicales. En 2016, on compte plus de 55 716 repas livrés pour 256 foyers, soit 600 de plus que l’année précédente.

Le CIAS organise aussi des animations mensuelles et élabore des projets à destination des ainés. Le programme d’activation cérébrale PEPS eurêka qui a débuté en novembre 2013 a pour objectifs d’améliorer le quotidien des personnes âgées, de favoriser les relations entre les différentes générations, d’entretenir une activité cérébrale, de rompre l’isolement des personnes et de partager un moment convivial. La Mutualité Française de Bourgogne pilote le programme, co-organisé avec le CIAS.

Le CIAS, partenaire technique et financier des associations du territoire

Le CIAS est un partenaire indispensable des associations présentes sur le territoire. Dans le cadre du dispositif du 115, il assure l’accueil de jour des personnes sans domicile fixe, en partenariat avec un collectif composé de plusieurs associations. Une association partenaire (« l’Abri hivernal ») prend le relais pour assurer l’accueil de nuit.

Partenaire technique mais aussi financier, le CIAS soutient les associations présentes sur le territoire en leur versant des contributions financières sous forme de subventions annuelles de fonctionnement ou d’investissement. Cette aide est destinée aux associations qui œuvrent dans le domaine de l’insertion sociale et professionnelle, de la solidarité, de la santé, de la famille mais aussi de l’accès aux droits sur le territoire. En 2016, le CIAS a versé 126 950 € de subventions de fonctionnement et 14 000 € de subventions d’investissement, réparties entre 42 associations.

Un soutien pour les habitants en situation d’urgence

Enfin, le CIAS est présent pour soutenir les habitants se trouvant dans des situations d’urgence au travers notamment d’un logement d’urgence mis à la disposition des personnes en cas de situations de violences familiales par exemple. Ce logement a été occupé 230 jours en 2016. Le CIAS est également membre du Réseau de Prévention des Violences Intra-Familiales (VIF) de l’Autunois piloté par la ville d’Autun et la Maison départementale des solidarités.

En résumé

  • Un CIAS qui a su saisir l’opportunité des changements de périmètre afin de développer ses actions. Il a fait de cette difficulté une force pour s’ancrer sur le territoire.
  • Le CIAS du Grand Autunois Morvan a développé de nombreux services et coopère avec des acteurs extérieurs afin de développer l’action sociale sur son territoire.
  • Un CIAS qui veille à être accessible à l’ensemble de ses usagers. Le Ludobus est un outil innovant qui permet à tous les habitants de la communauté de communes de profiter des services qui sont à leur disposition.

Photo : Kokin / Wikimedia Commons

Retour en haut de page