J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Pour en finir avec les idées reçues sur la vie affective, intime et sexuelle des personnes âgées

Pour en finir avec les idées reçues sur la vie affective, intime et sexuelle (...)

Pour cette 7ème édition de son Rapport sur l’isolement et la solitude des personnes âgées, l’Association des Petits Frères des Pauvres se consacre à la vie affective, intime et sexuelle des plus âgés, sujet aux données rares et parcellaires alors même qu’il peut être un facteur important de bascule dans l’isolement.
Les résultats de cette étude viennent révéler un décalage entre les représentations que la société véhicule sur les personnes âgées et la réalité qu’elles vivent. Une invitation à changer notre regard sur la vieillesse…

Retour sur les principaux enseignements de cette étude inédite

  • Plus de 10 millions de Français de 60 ans et plus vivent en couple, avec une vie à deux majoritaire jusqu’au Grand Âge et qui s’enracine dans la durée. Près de 870 000 personnes âgées restent en couple en raison d’un conjoint en situation de dépendance. Rester ensemble sous le prisme de contraintes ou de la maladie génère de forts risques d’isolement pour un peu plus de 2 millions de 60 ans et plus.
  • Près de 7 millions de personnes âgées vivent seules, dont une sur deux depuis au moins 10 ans. Un lien extrêmement fort existe entre la vie sans conjoint(e) et la précarité. Plus les revenus sont faibles, moins la personne âgée est en couple : 81 % des personnes de 60 ans et plus avec des revenus inférieurs à 1 000 € (sous le seuil de pauvreté) vivent sans conjoint(e) versus 7 % pour les personnes de 60 ans et plus ayant des revenus supérieurs à 4 500 €. Par rapport aux précédentes études des Petits Frères des Pauvres, le sentiment de solitude est en baisse depuis 2021 mais 1,8 million de 60 ans et plus, ressentent régulièrement la solitude.
  • Un Français âgé sur deux considère que l’on devrait plus parler de la vie intime des personnes âgées. Ces attentes des personnes âgées sont bien sûr à prendre en considération pour poursuivre l’indispensable travail de changements des représentants sur les personnes âgées.

Les préconisations des Petits Frères des Pauvres pour intégrer la dimension affective dans la lutte contre l’isolement

  • Intégrer la dimension affective, intime et sexuelle dans la lutte contre l’isolement des personnes âgées  :
    -  Procéder à une refonte de l’évaluation de la perte d’autonomie en y incluant l’isolement relationnel ;
    -  Mener une politique de prévention de l’isolement des personnes âgées en tenant compte des évolutions sociétales comme celle de la forte hausse des divorces des 60 ans et plus.
  • Poursuivre la lutte contre l’exclusion numérique des personnes âgées :
    -  Les actions de sensibilisation au numérique proposées à la population âgée ne peuvent être uniquement consacrées, comme cela l’est encore trop souvent, à l’apprentissage des démarches en ligne mais doivent aussi permettre de savoir se servir des nouveaux modes de communication, de lien social et de rencontres.
  • Renforcer la politique de soutien aux couples âgées sur les questions de vie affective, intime et sexuelle :
    -  Proposer un meilleur soutien pour les couples faisant face à une dégradation de la vie conjugale
    -  Favoriser le développement de séjours de vacances pour les couples âgées afin de leur permettre de sortir d’un quotidien qui peut être difficile.
  • Soutenir les lieux de convivialité de proximité permettant aux personnes âgées de créer ou maintenir le lien social.
  • Favoriser les solutions de transports alternatifs pour maintenir la mobilité des personnes âgées : autopartage, transport à la demande ou appel à la mobilisation citoyenne pour créer un service gratuit de covoiturage de proximité à destination des personnes âgées sans solution de transport.
  • Inclure la thématique sur la vie affective, intime et sexuelle, composante indispensable du « bien vieillir », dans le cadre des ateliers de prévention proposés par les caisses de retraite.
  • Inclure dans tous les parcours de formation initiale des professionnels intervenant auprès des personnes âgées un module sur la vie affective, intime et sexuelle.
  • Faciliter la vie en couple en établissement avec une nécessaire refonte de la tarification.
  • Mieux encadrer la commercialisation d’objets connectés pour préserver la vie privée des utilisateurs.
  • Mieux prendre en compte les enjeux de la transition démographique dans les politiques publiques relatives à la vie affective, intime et sexuelle des personnes âgées.

Découvrez le « Rapport Vie affective, intime et sexuelle des personnes âgées » des Petits Frères des Pauvres, Septembre 2022