J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Petite enfance : une commission d’experts pour élaborer le futur « Parcours 1000 jours »

Petite enfance : une commission d'experts pour élaborer le futur « (...)

Présidée par le psychiatre Boris Cyrulnik, une commission de 17 experts, essentiellement issus du monde médical et de la recherche, a été instituée par le gouvernement le 19 septembre pour établir les assises scientifiques du futur « Parcours 1000 jours » que souhaite mettre en œuvre le Président Emmanuel Macron.

Durant le temps compris entre la période prénatale et les deux ans de l’enfant, il s’agira de mettre en œuvre à l’échelle nationale des moyens pour résoudre les « inégalités de destin », selon les termes du Chef de l’Etat. « 90% se joue avant trois ans, et plus on est dans un milieu difficile, plus on se retrouve à organiser difficilement ces mille premiers jours », a-t-il déclaré, lors du lancement du dispositif.

A travers ce parcours, la commission aura pour mission de mieux outiller les parents, qui ont souvent manifesté leur désarroi et leur manque d’informations durant le Grand Débat. A ces fins, les experts se proposent de définir un « corpus scientifique de santé publique » pouvant déboucher sur des recommandations autour de thèmes tels que l’acquisition du langage, la nutrition, le sommeil, l’impact des écrans...

L’ambition du gouvernement est également de bénéficier de conseils pour une réforme ambitieuse du service public de la petite enfance, impliquant notamment :

  • la mise en œuvre d’une Protection Maternelle et Infantile (PMI) bien plus poussée pour proposer un « parcours parent universel » au-delà de la période précédant et suivant immédiatement la naissance,
  • une réforme des modes de garde pour créer 30 000 places en crèches, notamment dans les zones prioritaires. Si 20% des ménages les plus aisés recourent aujourd’hui à l’accueil collectif, seuls 5% des ménages les moins favorisés y ont accès...
  • une réorganisation des congés de naissance et d’éducation, notamment le congé parental. La commission devra apporter un éclairage scientifique sur leurs modalités, leur temporalité, leur organisation pour résoudre leurs écueils actuels (non-recours, inégalités femmes-hommes...).

Au regard scientifique de cette commission doit répondre la parole des parents, actuellement recueillie par Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de la protection de l’enfance, à travers une consultation baptisée en toute logique « 1000 Parents ».

Les conclusions de ces travaux sont attendues le 20 février prochain.

Retour en haut de page