J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Petite enfance : la CNAF maintient ses aides et en crée une nouvelle

Petite enfance : la CNAF maintient ses aides et en crée une nouvelle

Le conseil d’administration de la Caisse nationale des Allocations familiales a annoncé le 3 juin la création d’une nouvelle aide complémentaire. De même, il a décidé de maintenir l’aide exceptionnelle aux crèches et aux micro-crèches qui conservent des places vides du fait d’une réouverture partielle.

Création d’une aide à la réouverture des crèches, afin de tenir compte des surcoûts induits par le respect des consignes sanitaires

En complément de l’aide exceptionnelle aux places fermées, le conseil d’administration a décidé la mise en place d’une aide forfaitaire pour chaque place ouverte et occupée du 11 mai au 3 juillet inclus, de 10 € par jour et par place.

Maintien de l’aide exceptionnelle aux établissements ouverts partiellement

L’aide exceptionnelle mise en place en début de la crise sanitaire est maintenue. Les crèches et les micro-crèches en situation d’ouverture partielle, quel que soit leur mode de financement, pourront bénéficier d’une aide d’un montant de :

  • 17 € par jour et par place fermée ou non pourvue pour les gestionnaires employant des salariés de droit privé. Cette aide vient compléter l’aide de l’Etat au titre de l’activité partielle ;
  • 27 € par jour et par place fermée ou non pourvue pour les gestionnaires employant des salariés de droit public.

Les Maisons d’assistants maternels (MAM) ouvertes partiellement continueront également à bénéficier de l’aide exceptionnelle de 3 € par jour et par place fermée ou non pourvue.

Les accueils loisirs sans hébergement (ALSH) et les services parentalité, jeunesse et animation de la vie sociale financés par les Caf qui ont rouvert partiellement et qui continuent à subir des baisses significatives d’activité pourront continuer à bénéficier des mesures de maintien des prestations de service.

Impact sur l’ensemble des équipements restant totalement fermés

A compter du 15 juin 2020, les aides seront suspendues pour l’ensemble des équipements (crèches, micro-crèches, MAM, ALSH, services parentalité, centres sociaux, etc.) restant totalement fermés à l’exception de ceux faisant l’objet d’une fermeture administrative pour des raisons sanitaires ou rencontrant un cas de force majeure lié à la pandémie (cas Covid-19 confirmé parmi les personnels de l’établissement ou les enfants accueillis).

Retour en haut de page