J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Organisation d’ateliers d’expression corporelle et artistique avec des adultes handicapés et création d’une troupe amateur

Organisation d'ateliers d'expression corporelle et artistique avec (...)

Contexte

La communauté de communes Entre Aire et Meuse est un territoire rural (22 communes, 2 200 habitants) localisé au centre de la Meuse et relativement éloigné des pôles de commerces et de services (Bar-le-Duc, Saint-Mihiel). En milieu rural, du fait de l’éloignement, les personnes porteuses de handicap sont souvent isolées (pas de possibilité de déplacement par leurs propres moyens, absence d’activité dédiée localement). La fin de la scolarité, l’entrée dans l’âge adulte, le départ à la retraite pour les personnes ayant pu avoir une activité salariée, créent souvent pour eux, un certain isolement, une diminution des relations sociales et une vie moins active, qui peuvent être mal vécus. L’idée de créer un atelier d’expression corporelle et artistique est née de différents constats :
- sur le territoire, aucune activité n’était dédiée à ce public, qui n’avait d’ailleurs pas d’occasion de se connaître et de se rencontrer car vivant dans différentes communes,
- après recensement, il s’est avéré que près d’une dizaine de personnes adultes porteurs de handicap résidaient sur le territoire, 
- la compagnie Caravanes, compagnie théâtrale qui a son siège social sur le territoire, a l’habitude de mettre en place des ateliers d’expression théâtrale et artistique avec des publics différents (malades d’Alzheimer, patients en hôpital psychiatrique), 
- l’organisation en mai 2012 de la 6ème édition du festival de spectacles de rue « Ma rue prend l’Aire » sur le territoire (à Nicey sur Aire), pouvait permettre au groupe de se produire en public et donner une finalité aux séances menées au cours des premiers mois de l’année 2012, 
- en Lorraine, une association régionale : « Autrement dit », encourage et accompagne la mise en place d’activités d’animation et d’expression à destination des publics différents, ce qui permettait à l’action de s’inscrire dans ce cadre. Un festival organisé tous les 2 ans : « La tête ailleurs » permet aux différents groupes de personnes handicapées de la région de se produire en public.

Description / Fonctionnement de l'action

Après recensement des personnes susceptibles de faire partie du groupe, les comédiens encadrants l’activité et un représentant du CIAS leur ont rendu visite à leur domicile pour leur proposer de participer à une séance découverte qui s’est tenue en novembre 2011. Malgré les appréhensions initiales, cette première séance a été suivie et très appréciée par les personnes contactées. Aussi, le conseil d’administration du CIAS s’est prononcé pour la mise en place de cette action sur l’année 2012. Les crédits nécessaires à la tenue d’une quinzaine de séances de 2 heures ont été inscrits au budget.Le groupe, désormais composé de sept adultes handicapés, deux accompagnants (un bénévole et un agent du CIAS) et des deux comédiens animant les séances, s’est réuni à sept reprises entre le début de l’année 2012 et le dimanche 20 mai 2012, date à laquelle ils ont pu se produire à deux reprises dans le cadre du festival « Ma rue prend l’Aire ». Un nouveau programme de séances sera arrêté pour la fin de l’année, les ateliers reprennent ainsi en septembre 2012 puis devraient se poursuivrent, sous réserve de validation du budget, en 2013.

Les séances se tiennent dans une salle communale mise à disposition ou en extérieur.

Le groupe, qui s’est constitué en troupe pour les besoins du festival (la compagnie Expression libre), a en très peu de temps, pu se familiariser avec la mise en scène et jouer devant un public. Surprenants et à l’aise devant un public après seulement quelques séances, les participants se sont vraiment pris au jeu.

Bilan

Points positifs :
- esprit de groupe, malgré les différences de handicap et pour certains, des difficultés à aller vers les autres au début, 
- une véritable implication des personnes en peu de temps, 
- possibilité offerte par les organisateurs du festival « Ma rue prend l’Aire » de jouer dans le cadre du festival, 
- travail avec des comédiens locaux.Difficultés :
Un premier contact et des premières séances difficiles pour certains participants, mais des difficultés qui se sont estompées au fur et à mesure.

Moyens

Moyens humains :
- 2 accompagnants (un bénévole et un agent du CIAS),
- 2 comédiens animant les séances.

Budget : 2 000 euros (correspondant à 30 h d’intervention annuelle à 65 € / heure)

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Association « Autrement dit », association « Compagnie caravanes », Lions Club de Saint-Mihiel.

Ils financent l'action

Lions Club de Saint-Mihiel.

Les observations du CCAS/CIAS

Cette action a permis de :
- favoriser l’accès à des activités artistiques et culturelles pour tous,
- intégrer des personnes jusqu’alors isolées de part le manque d’activités dédiées,
- valoriser le travail de la troupe, qui a pu se produire en public.

Photo : Wikimedia Commons / Gtyres

Retour en haut de page