J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Modes d’accueil : allègement des consignes sanitaires et parution d’une charte nationale de soutien à la parentalité

Modes d'accueil : allègement des consignes sanitaires et parution (...)

L’affaiblissement de l’épidémie s’accompagne d’un allègement des consignes sanitaires dans les modes d’accueil du jeune enfant. Dans le même temps, une charte nationale des services de soutien à la parentalité est parue.

ALLEGEMENT DES CONSIGNES SANITAIRES DANS LES MODES D’ACCUEIL

Maintenu au niveau 1, le protocole sanitaire appliqué dans les crèches et autres EAJE des CCAS/CIAS connait un nouvel allègement des consignes sanitaires. La dernière version, publiée par la Direction Générale de la Cohésion Sociale le 15 mars 2022, met fin à l’obligation du port du masque entre professionnels, en présence d’enfants et pour les parents. Le document recommande toutefois son usage :

  • Pour les personnes symptomatiques ;
  • Pour les personnes contacts à risque ;
  • Pour les personnes fragiles ou à risque de développer une forme grave ou au contact d’une personne à risque de développer une forme grave ;
  • Pour les cas confirmés, jusqu’à 7 jours après leur sortie d’isolement ;
  • Enfin, dans les lieux de promiscuité importante et/ou l’application des gestes est limitée, dans les lieux clos mal aérés / ventilés et en cas d’exposition prolongée.

L’autre changement concerne les règles d’isolement  : A compter du 21 mars 2022, pour les personnes contacts à risque (enfants ou adultes) quel que soit leur statut vaccinal, un seul test sera à̀ réaliser à J2 à compter de la notification/information du statut de contact à risque. En outre, ces personnes ne seront plus soumises à un isolement.

Pour le reste, la doctrine sanitaire est maintenue, s’agissant notamment :

  • De la gestion des cas Covid confirmés en fonction de leur statut vaccinal ;
  • Des normes d’encadrement des enfants dérogatoires destinée à faciliter la continuité de l’accueil, dans le cadre du décret n° 2021-1957 du 31 décembre 2021. (Par exemple, les personnels des établissements d’accueil de jeunes enfants peuvent accueillir seuls jusqu’à trois enfants. Ces dérogations sont de simples possibilités offertes aux modes d’accueil, qui restent libres de s’en saisir ou non).

CHARTE NATIONALE DES SERVICES DE SOUTIEN A LA PARENTALITE

En réponse à des besoins qui se font de plus en plus sentir, de nombreuses initiatives ont vu le jour pour prodiguer du soutien parental aux familles en exprimant le besoin. Réseau d’appui, d’écoute et d’accompagnement des parents (Reaap), lieux d’accueil enfants-parents (Laep), Point Info-familles, Cafés des parents, … Ces services des CCAS/CIAS disposent désormais d’un nouveau cadre de référence avec l’arrêté du 9 mars 2022 : la Charte nationale de soutien à la parentalité.

Amorcée à travers l’article 2 de l’ordonnance n°2021-611 du 19 mai 2021 portant la réforme des services aux familles, cette Charte a vocation à « établir les principes communs régissant l’ensemble des actions de soutien à la parentalité ». Le texte, fruit d’un travail de concertation avec des experts, les représentants du secteur et le HCFEA, comprend un préambule resituant le soutien à la parentalité comme un axe à part entière de la politique familiale. La charte en elle-même fixe ensuite huit principes devant guider les pratiques professionnelles et bénévoles diligentant des actions de soutien à la parentalité.

POUR ALLER PLUS LOIN

Retour en haut de page