J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience


Mieux Vivre Ensemble : accueil en pension des animaux de compagnie

Mieux Vivre Ensemble : accueil en pension des animaux de compagnie

Le projet « Mieux Vivre Ensemble » encourage les personnes âgées à accueillir en pension un animal de compagnie en levant les freins qui peuvent s’opposer à cette démarche (santé et risques d’hospitalisation ou de décès, budget). Cette action contribue à la lutte contre l’isolement. Elle permet à la personne de se sentir utile. L’animal la sécurise, l’aide à préserver son autonomie et à rester active.

Principaux objectifs

  • Offrir l’opportunité à une personne isolée de pouvoir accueillir à son domicile un animal de compagnie
  • Lever les freins à l’accueil (mobilité, maladie, décès, budget…)
  • Accompagner les personnes durant la préparation comme durant la période d’accueil

Public(s) Ciblé(s) par l'action

Les personnes âgées

Contexte

Historiquement le CCAS de Cambrai gère différents services proposés aux personnes âgées afin de favoriser leur maintien à domicile (service de soins Infirmiers, service d’aide à domicile, portage de repas, résidences autonomie).

Depuis quelques années, il a pris en compte le phénomène d’isolement et de repli sur soi et a lancé en 2016 le dispositif « SOLID’AGE », qui propose avec l’aide de bénévoles des visites de convivialité à domicile mais aussi un accompagnement vers des activités de proximité.

Le CCAS a été amené à constater qu’avec l’âge et les problèmes d’autonomie, les personnes hésitaient à prendre ou à reprendre un animal de compagnie

  • par inquiétude quant à son devenir en cas d’hospitalisation ou de décès,
  • en raison de difficultés de mobilité freinant les démarches (toilettage ou vétérinaires)
  • par manque de moyens financiers.

En revanche, il a également noté l’envie de s’occuper d’un animal, chez ces personnes souvent originaires d’un milieu rural.

Par ailleurs, la ville de Cambrai souhaite encourager la mise en place d’actions nouvelles ou de solidarité et dégage un budget à cet effet. Le Président du CCAS a donc demandé au CCAS de développer, dans le cadre de « SOLID’AGE », un projet pour permettre aux personnes isolées d’accueillir un animal de compagnie.

Description / Fonctionnement de l'action

L’animal reste la propriété du refuge qui n’est pas situé dans la commune de Cambrai mais le principe de l’adoption - si tel est le souhait de la personne et si les conditions sont réunies - est maintenu.

Le CCAS peut prendre en charge toutes les démarches avant et pendant l’accueil de l’animal. Il véhicule et accompagne autant de fois que nécessaire les personnes au refuge et lors des visites vétérinaires. Il ramène l’animal lorsque celui-ci doit retourner temporairement ou définitivement au refuge.

Le CCAS peut aussi fournir de la nourriture (croquettes) ou du petit matériel. Il prend aussi en charge le coût de la première visite et de la visite annuelle de contrôle chez le vétérinaire. Le libre choix est laissé à la personne et certains bénéficiaires assument eux-mêmes les frais de nourriture et de vétérinaire.

Un suivi régulier au domicile est effectué pour s’assurer que tout se passe dans les meilleures conditions possibles.

Ce dispositif s’adresse majoritairement aux personnes âgées de la commune mais le CCAS n’a défini aucune limite d’âge dès lors qu’il s’agit d’une personne isolée. Le dispositif peut ainsi concerner des personnes handicapées ou ayant des problèmes de santé. Par contre le seul motif financier n’est pas retenu.

Bilan

Avec le recul d’un peu plus d’une année, le bilan de l’action est positif : actuellement 13 chiens et 1 chat sont accueillis en pension, avec un retour au refuge en 2018.

Les accueillants sont en majorité des personnes retraités (12 sur 14) : 8 femmes, 5 hommes et 1 couple. Il sont âgés de 51 à 91 ans.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

  • Société Protectrice des Animaux (SPA), gestionnaire du refuge animalier du territoire et liée par le biais d’une convention avec le CCAS
  • Vétérinaire locale (conseils, visite bilan de l’année…)

Ils financent l'action

Le dispositif est intégralement financé par la Ville de Cambrai à travers une dotation au CCAS sur la base d’une convention qui prévoit sur l’année N le versement d’un montant égal à 70% de la dotation N-1 et le solde au premier semestre de l’année N+1 sur présentation d’un bilan financier (mêmes conditions pour « SOLID’AGE »).

Il s’appuie sur la chargée de projet « SOLID’AGE », un agent en contrat aidé, des bénévoles et prochainement 2 jeunes en service civique.

Les observations du CCAS/CIAS

  • Veiller à la répartition des rôles avec le refuge animalier qui reste propriétaire de l’animal et tracer toutes les informations échangées et démarches entreprises par le CCAS.
  • Effectuer plusieurs visites au refuge avec l’accueillant potentiel et prendre le temps de la réflexion avant de finaliser l’accueil.
  • Prendre en compte le fait que ce sont souvent des animaux âgés accueillis en pension et s’entourer des conseils d’un vétérinaire.

Photo : Wikimedia Commons / Jérémy Jännick

Retour en haut de page