J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Mieux communiquer avec les personnes sourdes : visio-interprétation pour l’accueil du public sourd

Mieux communiquer avec les personnes sourdes : visio-interprétation pour (...)

Contexte

Villeneuve d’Ascq possède de nombreux établissements accueillant des personnes handicapées. La Ville s’est engagée dans une démarche d’amélioration de leur quotidien et de celui de leurs familles. Le programme « Ville pour tous » envisage le handicap sous toutes ses formes, sans se limiter aux problèmes des personnes à mobilité réduite. Des solutions spécifiques pour les mal-voyants, les sourds et les malentendants ont été mises en place.

C’est le cas du système « Web sourd », basée sur l’utilisation de la langue des signes française (LSF). Il s’agit de permettre aux personnes sourdes d’accéder pleinement aux différents services administratifs sans recourir à un tiers pour les aider dans leurs démarches. Il avait été envisagé de former un agent du CCAS à la LSF mais le maintien d’une bonne connaissance nécessite une pratique régulière. Le recours aux nouvelles technologies est donc apparu comme la solution.

Description / Fonctionnement de l'action

Web sourd, société coopérative d’intérêt collectif (www.websourd.org), a pour vocation d’améliorer l’accessibilité de la population sourde à l’information publique et citoyenne, à la formation et à l’emploi, dans le cadre d’une démarche innovante fondée sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.
La visio-interprétation permet d’élargir l’accueil au public sourd s’exprimant en LSF grâce à un procédé d’interprétation à distance par Internet (via l’ADSL), utilisant des interprètes diplômés soumis à des règles de déontologie très strictes, garantissant la confidentialité de l’intervention, la neutralité de l’interprète et le secret professionnel.
L’accueil est possible du lundi au vendredi.
Concrètement, la personne sourde s’adresse au personnel du CCAS, elle est filmée en temps réel par une caméra qui transmet l’image à une personne connaissant la langue des signes. Celle-ci « traduit » à haute voix le message en LSF au personnel du CCAS qui est équipé d’un casque.

Une formation a également été proposée aux agents du CCAS et de la Ville.

Le dispositif est un relais pour les autres institutions présentes à Villeneuve-d’Ascq, comme les bailleurs sociaux. Il est également accessible aux personnes n’habitant pas la commune.

Bilan

L’accueil des personnes sourdes et malentendantes est devenue l’affaire de tous, et plus seulement de personnes spécifiquement formées. Elles sont reçues comme les autres par le personnel du CCAS qui s’adresse directement à elles.
Une habitante de la ville a ainsi réussi pour la première fois depuis son arrivée à Villeneuve-d’Ascq, à faire elle même ses démarches à la mairie.

Moyens

Coût :
Achat de matériel informatique : 4 245 euros.
Abonnement ADSL : 360 euros / trimestre
Prestation « web sourd » : 6 000 euros par an (pour un accueil du lundi au vendredi).

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Mairie de Villeneuve d’Acsq.

Ils financent l'action

Fonds européen (Feder).

Les observations du CCAS/CIAS

Lorsqu’on évoque le handicap et l’accessibilité aux services publics, ce sont souvent les difficultés d’accès des personnes en fauteuil roulant qui sont mises en avant. Or il existe d’autres formes de handicap (auditif, visuel) auxquels il est nécessaire de répondre. Le recours aux nouvelles technologies est aujourd’hui une piste solide pour trouver des solutions innovantes, comme le prouve la mise en place de Web sourd.

Photo : Wikimedia Commons / Jiel Beaumadier

Retour en haut de page