J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience

Micro-crédit personnel avec atelier de sensibilisation à la maîtrise d’un budget

Micro-crédit personnel avec atelier de sensibilisation à la maîtrise d'un (...)

Depuis 2007, le CCAS propose aux personnes en situation de précarité, un micro-crédit de 250 à 3 000 euros destiné à financer des projets facilitant l’accès à l’emploi, la mobilité, l’accès au logement ou à couvrir des dépenses consécutives à un accident de vie. L’obtention d’un micro-crédit est conditionné à un accompagnement spécifique sur la maîtrise du budget.

Contexte

Le CCAS du Havre avait un partenariat avec le Crédit municipal de la ville vers lequel il orientait les personnes ayant besoin d’un financement pour l’achat de mobilier ou d’équipement ménager. Le Crédit municipal accordait un prêt, pour lequel le CCAS se portait garant du versement des échéances.

Le Crédit municipal ayant dû fermer, le CCAS du Havre a cherché un autre partenaire susceptible de l’accompagner dans sa démarche de financement des personnes à faibles revenus. En effet, le dispositif répondait à un réel besoin, comme l’atteste la centaine de prêts accordés par an.

Ce changement de partenaire a été l’occasion à la fois d’associer une démarche de sensibilisation des demandeurs à la gestion d’un budget et d’étendre les prêts à d’autres bénéficiaires en les intégrant à de véritables projet de vie.

Le partenaire sollicité par le CCAS est la Caisse d’Epargne via le dispositif Parcours Confiance mise en place par Finances et pédagogie, une association dédiée à l’éducation au bon usage des mécanismes financiers et à la promotion de la bonne maîtrise de l’argent.

Description / Fonctionnement de l'action

Personnes éligibles au prêt

Le dispositif Parcours Confiance s’adresse à des personnes de bonne foi, volontaires, actives et soucieuses de sortir d’une situation provisoirement difficile. Les destinataires des micro-crédits sont donc des particuliers exclus du crédit classique ou connaissant des difficultés d’usage avec les services bancaires et ayant un projet personnel.

Objet du prêt

Le prêt doit être sollicité pour financer :
- l’accès à l’emploi : formation, achat d’un véhicule pour assurer sa mobilité,...
- des dépenses consécutives à un accident de la vie,
- l’accès au logement : déménagement ou équipement ménager.

Identification des bénéficiaires et vie du prêt

L’identification des personnes susceptibles de déposer un dossier de demande de prêt est faite par le CCAS ou par les conseillers de la Caisse d’Epargne.

Les travailleurs sociaux réalisent l’évaluation sociale des demandeurs qui consiste en un entretien individuel au cours duquel la situation de la personne est envisagée dans sa globalité (situation familiale, psychologique, socio-professionnelle, matérielle et financière). Puis la Caisse d’Epargne réalise l’évaluation bancaire pour savoir si le demandeur n’a pas déjà connu des incidents bancaires.

Une fois l’accord du prêt obtenu, la Caisse d’Epargne ouvre un compte au nom du bénéficiaire dans l’agence la plus proche de son domicile, met à sa disposition un chéquier et une carte bancaire.

Le montant du prêt peut aller de 250 à 3 000 euros, remboursables sur 36 mois à un taux de 2,75 %.

Le bénéficiaire du prêt s’engage à suivre les différents ateliers de sensibilisation et de préparation à la gestion d’un budget qui lui sont proposés. Il est suivi par les travailleurs sociaux du CCAS tout au long de sa démarche et rencontre le conseiller de la Caisse d’Epargne au moins une fois par mois. Ainsi toute difficulté rencontrée est immédiatement connue et il est possible de proposer des ajustements.

Il est prévu le traitement de 120 dossiers par an, en fonction du nombre de conseillers dévolus à ce projet au sein de la Caisse d’Epargne. La banque envisage de dédier une deuxième personne au micro-crédit, en ETP, donc de doubler potentiellement le nombre de dossiers.

Bilan

D’avril 2007 à avril 2008, le CCAS a traité 318 dossiers dont 35 % ont donné lieu à un prêt. En moyenne, les prêts sont de 1 000 à 1 500 euros et répondent à divers besoins, principalement liés à l’achat de matériel électroménager, à la formation, à l’achat de mobilier et au recouvrement de dettes.

Pour le moment, les travailleurs sociaux du CCAS constatent une différence assez importante entre le nombre de dossiers de candidature qu’ils font parvenir à la Caisse d’épargne, et le nombre de prêts accordés. Ils réalisent les dossiers de demande de prêts en se basant uniquement sur les déclarations des personnes, et il semble qu’un certain nombre d’entre elles omettent de mentionner de précédents incidents de paiement. Or cela rend le dossier invalide.

Moyens

Moyens humains :
CCAS : 20 conseillers sociaux (orientation vers le dispositif Parcours Confiance).
Caisse d’épargne : 1 employé à temps partiel, chargé de l’instruction des dossiers et suivi des bénéficiaires.

Budget : 166 000 euros.

Les partenaires

Partenaires opérationnels

Caisse d’épargne, Caisse des dépôts et consignations.

Ils financent l'action

Caisse d’épargne, Caisse des dépôts et consignations.

Les observations du CCAS/CIAS

Le micro-crédit personnel répond à un besoin de financement d’une partie de la population exclue des offres bancaires classiques. Il permet en outre au bénéficiaire d’être acteur de sa réinsertion sociale ou professionnelle car il l’aide à réaliser son projet.

Photo : Wikimedia Commons / Ignis

Retour en haut de page