J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Logement des personnes âgées et handicapées : soutenir en ligne le CCAS de Sada (Mayotte)

Logement des personnes âgées et handicapées : soutenir en ligne le CCAS de (...)

La ville de Sada – l’une des plus denses de Mayotte, avec 900 habitants au km2 – est marquée par des problématiques de logement insalubre, particulièrement inadapté pour les personnes âgées et personnes handicapées. Les personnes vieillissantes ou leur famille font régulièrement part de leurs difficultés d’accessibilité et d’aménagement qui consistent souvent en travaux simples pour améliorer le quotidien et s’équiper s pour gagner en autonomie et en confort.

Sur ce territoire où les plus de 60 ans et les personnes en situation de handicap ne représentent que 6% de la population, ce public ne doit pas pour autant être oublié et doit pouvoir vieillir dans des conditions dignes. C’est pourquoi, le CCAS de Sada a lancé avec le soutien de l’Unccas une campagne de financement participatif, à l’aide de la plateforme de crowdfunding Les Petits Pierres pour financer la rénovation de quatre logements et créer un atelier chantier d’insertion pour réaliser ces travaux.

Favoriser le maintien à domicile des mahorais âgés et en situation de handicap

A travers des travaux d’amélioration et d’aménagement de quatre logements occupés par des personnes âgées et/ou handicapées à Sada, le CCAS souhaite s’adapter aux contraintes de l’existant et répondre aux besoins des résidents y vivant. Chaque logement nécessite une réhabilitation spécifique : réaliser une rampe d’accès, adapter les sanitaires, constituer des latrines, réaliser le carrelage dans la pièce principale (souvent en terre battue), équiper la cuisine.

En 2017, un chantier porté par le CCAS de Sada a permis de réaliser des travaux de ce type chez une personne âgée vivant avec son fils en situation de handicap.

Des situations sociales analogues ne sont pas isolées sur le territoire. En effet, une enquête INSEE 2016 a montré qu’à Mayotte, un tiers des logements n’a pas le confort minimum (toilettes à l’intérieur, cuisine, carrelage, rampe d’accès…). Par ailleurs, la majorité des personnes âgées et personnes en situation de handicap vivent avec les minima sociaux soit en moyenne 300 €/mois, ce qui ne permet pas pas de réaliser ces travaux.

Créer un nouvel Atelier Chantier d’Insertion pour réaliser les travaux

Sur ce territoire fortement touché par le chômage (31.4% chez les 15-64 ans), l’idée est d’aller plus loin en faisant réaliser ces travaux par des personnes en situation d’insertion professionnelle. Il s’agit pour le CCAS de créer un ACI (Atelier Chantier d’Insertion) pour la réalisation des aménagements de ces quatre logements.

Le choix du financement participatif

Cette démarche de solidarité Métropole-Outremer est une première pour Les Petites Pierres comme pour notre réseau, et s’inscrit dans la dynamique du programme Pass’Palas, menée par l’Unccas sur le territoire, avec le soutien de l’Europe.

Le principe est simple : tout le monde peut donner en ligne (partenaires, habitants de la ville, autres particuliers) et les Petites Pierres affectent une somme identique doublant le budget alloué à l’action.

Depuis le lancement de la campagne de financement participatif le 16 octobre au Congrès de l’UNCCAS, Michèle Bonnet, vice-présidente du CCAS de Saint-Sébastien sur Loire (44), Freddy Grzeziczak, vice-président du CCAS de Saint-Quentin (02) et Laurent Guyot, vice-président du CCAS de Lille (59), ont rejoint le CCAS de Sada pour soutenir leur projet et mobiliser leur réseau, et ainsi lever des financements.

Vous souhaitez devenir ambassadeur et soutenir le projet ?

Les Petites Pierres et l’Unccas vous accompagnent dans votre campagne de mobilisation et vous mettent à disposition des outils de communication.

Contact
Valérie Guillaumin
Responsable de la Fabrique des CCAS/CIAS
vguillaumin@unccas.org

Retour en haut de page