J'ai compris, mais plus tard...
Actualités

Les CCAS conviés à prendre part au baromètre annuel du CNLE

Les CCAS conviés à prendre part au baromètre annuel du CNLE

En sa qualité de membre du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE), l’Unccas a été sollicitée afin de prendre part à la mise en œuvre d’un baromètre national qualitatif sur l’impact social de la crise sanitaire à court, moyen et long terme. Elle fait appel aux CCAS/CIAS volontaires qui souhaiteraient s’impliquer dans cette démarche nationale.

Le CNLE met en place ce baromètre de suivi qualitatif de la pauvreté en réponse à la mission qui lui a été confiée par le Premier Ministre. Une occasion pour l’UNCCAS et les CCAS/CIAS de valoriser leur forte implication sur le terrain.

L’analyse qu’il permettra ne portera pas tant sur l’impact de la crise sanitaire que sur l’observation et le repérage de « signaux faibles » mais aussi la compréhension des risques de précarité dont ils sont potentiellement porteurs. Entre autre questions, il s’agira de savoir si une fois la crise sanitaire « endiguée » (campagne vaccinale, outils de traçage et isolement etc.), le retour « à la normale » est envisageable ou si l’on s’oriente vers une crise économique et sociale « classique » à l’image de celle qui s’est révélée en 2008 suite à la crise financière.

Il est espéré une implication de très nombreuses structures (associations caritatives, structures d’aide aux jeunes, aux sortants de prison, d’accès aux droits, spécialisées sur le logement, le suivi budgétaire, la santé, etc.) et parmi elles, une vingtaine de CCAS volontaires dont les actions seront par conséquent suivies et valorisées dans ce cadre.

Projet de questionnaire

Sur la forme, le CNLE, avec l’appui d’un prestataire dédié, partirait sur les objectifs suivants :

  • un questionnaire court d’une quinzaine de questions
  • très ouvert
  • une interrogation tous les 3 mois, par internet, complété le cas échéant par des contacts directs

Les types de questions :

  • Évolutions observées (temporalité à définir)
    • Apparition de nouveaux publics (leurs parcours, leurs difficultés, leurs besoins, l’accompagnement prévu…)
    • Apparition de nouvelles difficultés /besoins parmi les publics "habituels" de la structure ; aggravations des situations.
    • Existence de publics moins présents dans ceux rencontrés par la structure, identifications et explications
    • Difficultés moins prégnantes parmi les publics "habituels" de la structure, identifications et explications
  • Difficultés rencontrées face aux évolutions signalées (ressources mobilisées, solutions trouvées ou non pour répondre aux besoins de ces publics)
  • Facteurs d’inquiétude/d’optimisme

Le calendrier

  • Envoi des questionnaires vers des structures ciblées volontaires : à la rentrée de septembre
  • Analyse : octobre
  • A l’issue de cette 1ère phase de test, ajustements éventuels et mise en place du baromètre trimestriel
  • Ce baromètre, piloté par le comité scientifique du CNLE, a ensuite vocation à alimenter le rapport annuel de l’institution, remis notamment au Premier ministre.

Les CCAS qui souhaiteraient s’engager dans la démarche sont invités à se faire connaître, en précisant le nom d’une personne référente.
Contact par mail : Hélène-Sophie Mesnage, Déléguée générale adjointe de l’Unccas : hsmesnage@unccas.org

Retour en haut de page