J'ai compris, mais plus tard...
Fiche d'expérience


Le taxi social

Le taxi social

Le taxi social est un dispositif destiné aux personnes âgées de plus de 65 ans ou retraitées de la CSSM. La demande pour en bénéficier doit être faite 24h avant auprès du CCAS et les déplacements se font sur Petite-Terre uniquement.

Principaux objectifs

  • Renforcer le lien social
  • Faciliter l’accès aux droits et aux soins

Objectifs intermédiaires

  • Réaffirmer la position sociale des « aînés »
  • Participer à prévenir les effets du vieillissement en encourageant les sorties
  • Améliorer l’estime de soi
  • Récréer les liens sociaux, le « Vivre Ensemble »

Public(s) Ciblé(s) par l'action

Les personnes âgées de plus de 65 ans

Contexte

Les facteurs déclencheurs

L’enquête sociale réalisée sur le terrain en septembre 2015 auprès des aînés du territoire pour prendre connaissance des difficultés auxquelles ils sont confrontés tous les jours a permis de mettre en évidence les problèmes de mobilité.

Les aînés regrettaient l’absence de taxis dans leurs quartiers, les petites rues... Aucun moyen de transport ne leur est proposé par la commune pour se déplacer.

En effet, depuis la construction du nouvel aéroport de Pamandzi et la mise en place des nouvelles réglementations concernant les taxis, ces derniers se font de plus en plus rares dans les petits quartiers, obligeant les usagers à attendre des heures avant leur passage.

Face à cette situation difficile, ces personnes sans mobilité et sans revenus, ne pouvaient accéder ni aux soins, ni aux différents actes de prévention et dépistage et ne pouvaient pas non plus effectuer leurs démarches administratives.

La commune, n’ayant pas de moyen de déplacement pour cette population fragilisée, souhaitait à travers le CCAS venir en aide aux aînés.

Description / Fonctionnement de l'action

Le CCAS s’attèle avec cette action à une anticipation du vieillissement de la population. Derrière cette simple idée de pouvoir se déplacer plus aisément, il y a aussi toute la notion de dépendance à autrui qui est abordée.

Pour une personne âgée, savoir qu’il existe une solution de mobilité permet de s’extraire de la dépendance envers une personne mobile (un membre de sa famille par exemple...) et de se revaloriser.

Les usagers du Taxi Social doivent être capables de se déplacer seuls. Le taxi n’est pas adapté pour le transport des personnes à mobilité réduite.

Bilan

En mars 2018, un questionnaire d’évaluation générale du CCAS de Pamandzi et des 2 dispositifs mis en place pour les personnes âgées, est adressé aux bénéficiaires. 27 retours sont parvenus.

Les usagers sont dans l’ensemble satisfaits mais déplorent la non-continuité du service les week-ends.

Le CCAS entendait au départ répondre à des raisons bien identifiées comme :

  • Se rendre à l’hôpital
  • Aller faire des démarches administratives

Il ne s’agit pas de concurrencer les taxis privés.

Une campagne de communication doit être relancée afin de légitimer ce taxi social tant réclamé et attendu par les séniors de la commune.

Le CCAS entend également réfléchir à une collaboration avec un taxi conventionné par la CSSM, recherche des fonds pour l’achat d’une voiture dédiée pour le transport social et demandera une participation financière symbolique aux usagers pour les déplacements.

Moyens

Moyens humains

Un agent d’accueil social pour les réservations et le suivi

Moyens materiels

Un carnet de suivi

Coût total du projet

9 000 euros par an

Les partenaires

Partenaires opérationnels

CSSM

Ils financent l'action

CSSM (9 000 €)

Les outils de communication sur l'action

  • Reportage sur la chaîne Mayotte la 1ère
  • Affiche publicitaire
  • Courrier informatif distribué dans les boites aux lettres
  • Présentation du dispositif lors des cafés seniors

Les outils pour évaluer l'action

Questionnaire de satisfaction auprès des bénéficiaires :

Quantitatifs

  • Questionnaires au CCAS et à domicile.
  • Nombre de personnes qui utiliseront le taxi social

Qualitatifs

  • Questionnaires dans le taxi et visites à domiciles
  • Évaluation du degré de satisfaction du service fourni

Photo : Wikimedia Commons / mwanasimba

Retour en haut de page